Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 7181 fois

France -

AGREXCO

Par

L'office national des exportations de produits frais israélien, AGREXCO, créée en 1957, est aujourd'hui l'un des plus gros groupes d'exportation de produits agricoles dans le monde.
AGREXCO est une société gérée par le ministère de l'agriculture israélien et des entreprises agricoles à raison de 50% chacun.

C'est une organisation sans but lucratif qui distribue les récoltes entre les deux groupes de co-propriétaires.

Les 8 représentants des exploitants agricoles chez AGREXCO siègent ensemble pour les 12.000 exploitants qui livrent des produits à l'organisation.


Agrexco Ltd est le plus gros exportateur israélien de produits frais. Exportant sous le label CARMEL, Agrexco commercialise plus de 300.000 tonnes de produit frais par an dont 20% de fruits, 10% de citrons, 30% de légumes, 30% de fleurs, 4% de produits divers et plats cuisinés, et 6% de plantes et matériels divers


Outre les deux centres de ventes en Israël (Tel Aviv pour les fruits, les légumes et d'autres produits alimentaires, et l'aéroport de Ben Gourion pour les fleurs, les plantes, et les bulbes), AGREXCO est aussi présent sur le marché international avec des bureaux à Copenhague, Rotterdam, Zürich, Cologne, Frankfurt, Londres, Milan, Paris et New York.

En Europe, Marseille est le port par lequel passe 80% des exportations européennes d'AGREXCO.

Le terminal d'AGREXCO à Marseille est situé :
Porte n° 4 – Quai des Containers
Quai Carmel – Port de Marseille
Marseille


AGREXCO est également installée à RUNGIS :
Agrexco France S.A.R.L.
16, Rue du Séminaire
94153 Rungis Cédex
Téléphone 01 41 80 82 82
Fax 01 46 86 99 59



L'exportation par Agrexco de marchandises provenant des colonies de Cisjordanie sont vendues illégalement en tant que "Produits d'Israël", tirant ainsi bénéfice des termes de l'échange préférentiel que l'Europe accorde aux importations israéliennes.

Au cours d'un procès en Grande-Bretagne, Carmel Agrexco a révélé qu'il possédait des usines d'emballage dans les colonies illégales israéliennes de Mekhora, de Mehola, d'Argaman, de Ro'I, d'Hamra, de Gaddid et de Bet Ha Arava situées dans la Vallée du Jourdain.

Ces colonies font fortune aux dépends de la population palestinienne locale.

Amos Orr, le directeur général d'Agrexco Royaume-Uni, a indiqué devant le tribunal que les importations d'Agrexco représentaient entre 60 et 70% de l'ensemble des productions cultivées dans les colonies illégales installées dans les territoires occupés.

En même temps, les forces israéliennes ont bloqué les exportations palestiniennes pour des 'raisons de sécurité.'

Les produits sont labellisés ‘CARMEL’, JAFFA ou STAR RUBY par Agrexco.


Les paysans palestiniens qui veulent exporter n'ont pas le choix: sans AGREXCO, avec toute son infrastructure et son réseau (entrepôts frigorifiques et usines de conditionnement installées dans les colonies, représentants à l'étranger, accès préférentiels aux aéroports), ils ne seraient pas en mesure d’exporter. Ils peuvent ainsi compenser les nombreux "contrôles de sécurité"

Ensuite, grâce à leur label israélien, ces produits bénéficient des tarifs favorables d'importation en Europe qui sont repris dans la convention d'association signée entre Israël et l'UE.


Pourtant, l'accord stipule que les produits provenant des Territoires occupés ne sont pas concernés par la Convention. Israël est donc en infraction par rapport à la convention d'association et risque de ce fait une taxe supplémentaire de 14%.

Bien que l'Europe n'ait pas encore imposé cette taxe supplémentaire, Israël perçoit une taxe de même montant à titre conservatoire aux producteurs palestiniens (Palestinian Authority Tax).

A la suite du Désengagement, la société Agrexco a accepté de continuer à exporter les produits agricoles de Gaza, cultivés par les Palestiniens, mais Agrexco fixe les prix à l'avance.

Selon un article paru dans l'Express le 20 octobre 2005, "Les paysans palestiniens n'ont aucun moyen de peser sur les prix, fixés par leur partenaire israélien.
Agrexco maîtrise l'ensemble du circuit de commercialisation, des camions réfrigérés aux avions-cargos. Chaque semaine, ils nous envoient un fax précisant le prix, qui peut varier de 2 à 4 dollars le kilo, et les références des cultivateurs sélectionnés
."



Agrexco possède également ses propres bateaux : "Carmel Ecofresh... un concept révolutionnaire pour la réfrigération de cargaison" est le dernier né de sa flotte (3 jours pour relier Ashod-Marseille avec 42000 palettes de primeurs et 850 slots de conteneurs).



Produits commercialisés sous la marque :

Carmel Légumes (tomates cerises, céleri, maïs doux, ...), fruits (avocats, pamplemousses, ...), vin, cognac, liqueurs, jus de fruits, fleurs...

Agrexco importe aussi des dattes "Jordan River" ou "Jordan Plains". Les principales variétés de dattes cultivées dans la Vallée du Jourdain sont les "Medjoul" et "Deglet Nour"..

Environ 150 tonnes par an de la variété de dattes "Bahri" sont importées en France par Agrexco et Hadiklaim.


En 2002, le montant total des importations françaises en provenance d'Israël s'élevaient à 821 millions d'Euros !


En 2004, le montant total des importations françaises en provenance d'Israël s'élevaient à 73,2 millions de dollars !


BOYCOTTONS LES PRODUITS ISRAELIENS !

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

France

Même sujet

Boycott

Même auteur

ISM

Même date

23 avril 2006