Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1361 fois

Cisjordanie -

Abbas assermente le nouveau gouvernement, sans le soutien du Fatah

Par

Le Président palestinien Mahmoud Abbas a fait prêter serment un gouvernement intérimaire mardi soir, Salam Fayyad restant au poste de Premier ministre. Le bloc parlementaire du propre mouvement d’Abbas, le Fatah, a dit qu’il refusait de soutenir le nouveau gouvernement, bien que deux députés Fatah aient prêté serment mardi. Deux autres députés affiliés au Fatah, Rabiha Diab et Issa Qaraqe, ont refusé l’offre d’Abbas de rejoindre le gouvernement.

Abbas assermente le nouveau gouvernement, sans le soutien du Fatah

Le député Fatah Ahsraf Jum’a a confirmé que son parti boycotterait le gouvernement Fayyad parce qu’il a été formé « de façon illégale » et sans consulter le Fatah. Il y a une semaine, une opposition du bloc Fatah au Conseil Législatif Palestinien a obligé Fayyad et Abbas à reporter la prestation de serment.

Entre temps, le Hamas a dit que la formation d’un nouveau gouvernement en Cisjordanie en ce moment était une « démarche préalable » à l’étranglement du dialogue pour l’unité.

Fawzi Barhoum, porte-parole du Hamas, a déclaré que la formation du nouveau gouvernement s’apparentait à « un chaos politique, légal et constitutionnel », et il a ajouté : « C’est une tentative délibérée de ruiner le dialogue interne qui menace l’avenir de l’unité. » Il a également dit que la démarche visait à complaire aux USA et à Israël.

Deux autres partenaires potentiels de coalition, les partis de gauche Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) et le Parti du Peuple Palestinien (PPP) ont refusé de rejoindre le gouvernement.

La prestation de serment a eu lieu à 16h45, heure locale, au quartier général de l’Autorité Palestinienne à Ramallah (photo ci-dessus).

Les nouveaux ministres nommés sont :

Sa'id Abu Ali – Ministre de l’Intérieur
Siham Al-Barghouthi – Ministre aux Affaires de la Femme
Khaled Al-Qawasmi – Ministre du Gouvernement local
Ahmad Al-Majdalani – Ministre du Travail
Isma'il Du'eiq - Ministre de l’Agriculture
Majida Al-Masri – Ministre des Affaires Sociales
Hatem Abd Abdul Qader – Ministre des Affaires de Jérusalem
Ali Jarbawi - Ministre du Plan
Maher Ghneim – Ministe d’Etat
Hassan Abu Libdah – Secrétaire général du Cabinet
Sa’ai Al-Krunz – Ministre du Transport
Bassem Khoury – Ministre de l’Economie
Muhammad Shteyeh – Ministre des Travaux Publics et du Logement

Les ministres suivant, qui faisaient partie du gouvernement précédent, ont été reconduits dans le nouveau :

Riyad Al-Maliki – Ministre des Affaires étrangères
Mahmoud Al-Habbash – Ministre du Waqf et des Affaires religieuses
Khuloud D'eibes – Ministre du Tourisme
Ali Khashan – Ministre de la Justice
Fathi Abu Moghli – Ministre de la Santé
Mashhour Abu Daqqah – Ministre des Télécommunications
Lamis Al-Alami – Ministre de l’Education

Il n’y a pas de ministre aux Affaires des Prisonniers, à la Jeunesse et à l’Information.

L’Autorité Palestinienne dominée par le Fatah ne détient le pouvoir que dans des zones limitées de Cisjordanie . Le Hamas, vainqueur des élections législatives de 2006, maintiendra son pouvoir sur la Bande de Gaza, considérant le gouvernement de Fayyad comme illégal.

Abbas avait nommé Fayyad chef d’un « gouvernement d’urgence » après la prise de la Bande de Gaza par le Hamas en juin 2007.

Selon la Section 7 de la Loi Fondamentale palestinienne, le président a le pouvoir de révoquer un gouvernement pendant 30 jours. Toutefois, alors, le Conseil Législatif Palestinien doit décider, avec une majorité des 2/3, de la prolongation ou non de l’Etat d’urgence.

Le CLP est contrôlé par le Hamas, mais ne peut pas réunir le quorum parce que nombre de ses membres sont incarcérés dans les prisons israéliennes.


Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Collabos

Même auteur

Maan News

Même date

20 mai 2009