Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2149 fois

Gaza -

Abbas déclare "Hors-la loi" les forces de sécurité du Hamas

Par

Mahmoud Abbas, le président palestinien, a déclaré "illégales" les forces de sécurité du Hamas dans la Bande de Gaza après une montée subite de la violence interne, selon des responsables.
Peu de temps après la déclaration d'Abbas samedi, le Hamas a annoncé qu'il allait doubler le nombre de ses "forces exécutives" dans Gaza, formées après son arrivée au pouvoir début 2006.

Abbas déclare 'Hors-la loi' les forces de sécurité du Hamas


Photo AFP : La violence a augmenté depuis que le président Abbas a appelé à de nouvelles élections pour mettre fin à l'impasse avec le Hamas.

La décision d'Abbas est susceptible d'augmenter les tensions entre le Hamas et la faction du Fatah du président autrefois dominante.

Un porte-parole du Hamas a déclaré que toutes mesures prises contre les forces exécutives du Hamas, feraient face à des représailles.

Un porte-parole d'Abbas a déclaré : "Le président de l'Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas… considère la force exécutive, que ce soit les officiers et les individus, illégale et hors-la-loi."



Appel à l'intégration

Le porte-parole a déclaré que les forces du Hamas demeureraient illégales jusqu'à ce qu'elles se conforment à une décision prise précédemment par Abbas pour intégrer l'appareil sécuritaire établi.

Une déclaration de la présidence dit : "La force exécutive est illégale… et sera traitée comme telle si elle n'est pas immédiatement intégrée… dans des services de sécurité légaux comme stipulée par loi fondamentale."

Abbas a pris la décision "à la lumière du chaos croissant de la sécurité, les nombreux assassinats… qui n'épargnent pas les enfants, et suite au manque de respect de la loi et de protection des citoyens de la part des groupes des services de sécurité Palestiniens."

Le Hamas a averti Abbas de n'entreprendre aucune démarche contre sa branche armée, sinon il y aura des représailles.

Khaled Abu Hillal, le porte-parole du Ministère de l'Intérieur dirigé par le Hamas a indiqué : "La demande d'Abbas est précipitée et nous mettons en garde contre toute démarche qui sera contrée par la force."

Le Hamas a indiqué qu'il doublerait son personnel à 12.000 hommes, juste quelques heures après qu'Abbas ait déclaré illégale l'unité basée à Gaza.


Islam Shahwan, un porte-parole de la force exécutive, a déclaré :"Une décision a été prise pour augmenter le nombre de la force exécutive à 12.000 hommes."

"Nous invitons tous les citoyens sincères à se préparer à rejoindre nos forces." A-t'il ajouté.



Feu vert

Après avoir accepté une fin des violences vendredi avec Abbas, Haniyeh a réclamé "une fin de la tension"

"Je le répète, nous devons empêcher tout combat." A-t'il dit.

Cependant, un porte-parole du Ministère de l'Intérieur dirigé par le Hamas a accusé Abbas de donner "un feu vert" aux attaques contre les hommes de sécurité du Hamas.

Gaza a été témoin de violences partisanes pendant plusieurs jours, avec 13 personnes tuées dans des confrontations mercredi et jeudi entre les forces fidèles au partu du Fatah d'Abbas et celles du Hamas.


Source : http://english.aljazeera.net

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Réformes

Même auteur

Al Jazeera

Même date

6 janvier 2007