Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2371 fois

Palestine -

Abbas et Olmert parviennent à un accord cadre en 12 points

Par

Un journal basé au Qatar a publié samedi un document comportant 12 points qui serait accepté par le président palestinien Mahmoud Abbas et le Premier Ministre israélien Ehud Olmert.

Le journal Ash-Sharq dit que le document est un cadre pour un accord qui devrait être signé d’ici la fin 2008 ou même avant les élections américaines en Novembre.

Parmi les points importants de ce document, il y a le fait que les Palestiniens renonceraient au droit au retour des réfugiés palestiniens qui ont été dépossédés de leurs terres en 1948 par les milices juives.

D'autre part, Ahmed Qorei, le négociateur en chef palestinien et le Dr Sa'eb Ereikat, président du Département des négociations ont déclaré qu’aucun accord n’avait été conclu et qu’ils s’attendaient à un important rejet d’un tel accord.

Le document explique que seulement 15 à 20.000 réfugiés seraient autorisés à revenir sur leurs terres d’ici 10 ans, toutefois, ils ne seront pas autorisés à revenir avec leurs enfants et petits-enfants.

Cela signifie que les personnes âgées de 60 à 80 ans constitueront la majorité des rapatriés. Selon le journal, Abbas a dit au journal israélien Haaretz, «Nous comprenons que si nous vous demandions le retour des cinq millions de réfugiés en Israël, l'État d'Israël serait détruit. Mais il nous faut parler de compromis et voir quel nombre vous pourriez accepter."

“Nous avons à parler de la reconnaissance par Israël de sa responsabilité dans le problème des réfugiés, et nous discuterons ensuite du droit au retour dans la pratique. Les Palestiniens qui ne pourront pas revenir en Israël pourront revenir en Palestine. S’ils décident de rester dans le pays où ils vivent, ils recevront une indemnisation, de même que les pays qui les absorberont,” a ajouté Abbas.


Le second sujet mis en évidence, ce sont les frontières. Israël demande à conserver sous son contrôle 5% de la Cisjordanie en échange d'une route pour relier la Cisjordanie à la bande de Gaza. Le pourcentage ne comprend pas Jérusalem, ce qui signifie qu'Israël gardera le contrôle de Jérusalem et de 5% de la Cisjordanie .

En ce qui concerne les colonies, Israël conserverait les principaux blocs de colonies, en particulier Ma'ale Adumim, à l'est de Jérusalem ; en échange, les Palestiniens auront des terrains dans le désert du Néguev qui seront annexés à la bande de Gaza.

Quant à Jérusalem, le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a refusé de discuter de Jérusalem, tandis qu’Olmert a accepté d'autoriser la création d'une capitale palestinienne dans certains des quartiers de Jérusalem situés à l’Est de la ville.

Ces points seraient le résultat des pressions exercées par la secrétaire d'État américaine Condoleezza Rice qui est récemment venue dans la région. Selon le journal, Abbas a ajouté : "Nous ne voulons pas d'un État pour deux peuples".

Il a qualifié de "désespérés" ceux qui demandent un seul État. Abbas a ajouté que les Israéliens devraient considérer les Palestiniens comme des partenaires dans tout et en tant qu’êtres humains, si ce n'est pas le cas, et si les Israéliens ne mettent pas un terme à l'occupation militaire de la Palestine, "Israël ne se sentira jamais en sécurité."

Le président palestinien a déclaré que la bande de Gaza et la Cisjordanie devrait être unies politiquement, mais que cela ne se fera pas par la force.

Abbas doit rencontrer le président américain George W. Bush le 26 Septembre à Washington. Abbas, dit le journal, ne quittera pas ses fonctions à la fin de son mandat en Janvier 2009.

D'après la Constitution palestinienne, le Président devrait être élu tous les quatre ans. Abbas a été élu président en Janvier 2005, soit neuf ans après la première élection présidentielle où le défunt Président Yasser Arafat avait été élu en 1996.



Lire l'interview qu'Abbas a donné à Haaretz


Si vous êtes, vous aussi, scandalisés par cette attitude d'Abbas concernant le Droit au Retour, alors participez à la campagne lancée par Al Awda, la Coalition pour le Droit au Retour en Palestine

Source : http://www.imemc.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Réfugiés

Même auteur

George Rishmawi

Même date

14 septembre 2008