Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1420 fois

Palestine -

Abbas se dit prêt à faire « la paix » avec n’importe quel gouvernement israélien

Par

L’ancien chef de l’Autorité Palestinienne et leader du Fatah Mahmoud Abbas a déclaré qu’il était disposé à poursuivre les négociations de paix avec tout gouvernement israélien d’occupation qui sortirait des élections.

L’annonce d’Abbas arrive alors que le sang des enfants et des civils innocents palestiniens versé par la machine de guerre israélienne est toujours visible dans les rues de la Bande de Gaza.

Dans un communiqué de presse fait dans la capitale polonaise Varsovie, Abbas a dit : « Je ne sais pas qui gagnera les élections en Israël, mais nous coopèrerons avec n’importe quel gouvernement isralien qui sortira de ces élections, sur la base des accords bilatéraux et des résolutions internationales signés jusqu’à maintenant. »

« Nous espérons que le nouveau gouvernement israélien stoppe la construction et l’expansion des colonies (en Cisjordanie )… s’ils ne mettent pas fin à ces activités, je me demade ce qu’il adviendra du processus de paix… Je veux qu’Israël remplisse toutes ces obligations, sinon, nous serons tous menacés par la violence et le terrorisme, » a ajouté Abbas.

Abbas s’est engagé, avec le gouvernement d’occupation israélienne d’Ehud Olmert, dans des négociations de paix pendant les quatre dernières années, depuis qu’il soit devenu le chef de l’AP en 2005, mais l’expansion et la construction de nouvelles colonies se sont poursuivies chaque jour en Cisjordanie .

Contredisant les remarques de son patron, le porte-parole d’Abbas, Nabil Abu Rudaina, qui accompagne Abbas dans sa tournée européenne, a affirmé que la direction palestinienne ne traiterait pas avec n’importe quel gouvernement israélien qui ne serait pas engagé dans le processus de paix, la solution à Deux Etats, la feuille de route, l’initiative de paix arabe, et la fin des activités de colonisation, disant que les Palestiniens étaient engagés sur tous ces points.

Depuis l’accord d’Oslo maudit, l’OLP dirigée par le Fatah a signé avec Israël en 1993, la fréquence de la construction de colonies en Cisjordanie et dans Jérusalem occupée a augmenté rapidement, en dépit des menaces d’Abbas et des dirigeants du Fatah de stopper les négociations de paix s’il n’était pas mis fin à ces activités.

Entre temps, le quotidien israélien en langue anglaise Jerusalem Post a dit jeudi que le ministre israélien de la guerre projetait de renforcer l’autorité d’Abbas en cisjordanie dans l’éventualité où un accord d’échange de prisonniers avec le Hamas, qui accroitrait la popularité du hamas, avait lieu.

Le journal a cité des responsables du bureau du ministre de la guerre disant qu’une des options pour renforcer Abbas était de lui remettre la responsabilité de la sécurité dans une des villes de Cisjordanie comme Tulkarem.

Source : Palestine Info

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Collabos

Même auteur

Palestine Info

Même date

11 février 2009