Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1870 fois

USA -

Amnesty International exhorte Obama à cesser ses exportations vers Israel

Par

Les États-Unis ont envoyé une nouvelle importante livraison d'armes à Israël, malgré les preuves que des armes américaines ont été abusivement utilisés dans les attaques contre les civils de la bande de Gaza, a révélé Amnesty International le 1er avril.

L'organisation des droits humains a déclaré qu’environ 14.000 tonnes d'armes et de munitions ont été envoyés en Israël sur le Wher Elbe, un cargo allemand affrété et contrôlé par le commandement du transport maritime militaire de l’United States Navy, qui a accosté et déchargé sa cargaison, le 22 Mars dans le port israélien d'Ashdod, à environ 40 km au nord de Gaza.

Amnesty a demandé au président américain Obama de suspendre les futures livraisons d'armes à Israël jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de risque de violations des droits de l’homme.

Le Pentagone a confirmé le déchargement du navire, qui avait quitté les États-Unis pour Israël, le 20 Décembre, une semaine avant le début des attaques d'Israël sur Gaza.

Selon le rapport d'Amnesty, le navire transportait 989 conteneurs de munitions, chacune faisant 6 mètres de long avec un poids total estimé de 14.000 tonnes.

«Juridiquement et moralement, ces livraisons d’armes américaines auraient du être interrompues par l’administration Obama étant donné les nombreux éléments attestant que les forces israéliennes se sont récemment servies d’équipements militaires et de munitions de ce type pour commettre des crimes de guerre, a affirmé Brian Wood. Fournir des armes dans ces circonstances est contraire aux dispositions du droit américain. »

Amnesty International a publié des preuves documentées que le phosphore blanc et d'autres armes fournies par les États-Unis ont été utilisés pour commettre de graves violations du droit international humanitaire, y compris des crimes de guerre dans la bande de Gaza. L'organisation des droits de l'homme a donné des détails sur les munitions utilisées dans les combats dans un document d’information de 37 pages publié en février dernier.


Interrogé au sujet du Wehr Elbe, un porte-parole du Pentagone a confirmé à Amnesty International que « le déchargement de toute la cargaison de munitions américaines s'est achevé avec succès à Ashdod [Israël] le 22 mars ». Il a ajouté que cette cargaison était destinée à une installation de stockage américaine située en Israël. Un accord israélo-américain autorise, si nécessaire, le transfert à l'armée israélienne de ces munitions américaines stockées en Israël.

Selon un autre haut responsable américain, les États-Unis examinent actuellement l’usage qu’a fait l’occupation israélienne des armes américaines pendant le conflit de Gaza afin de déterminer s’il a respecté le droit américain, mais aucune conclusion n’a encore été rendue.
Les États-Unis examinent actuellement l'usage qu'a fait Israël des armes américaines pendant le conflit de Gaza afin de déterminer si le droit américain a été respecté, mais aucune conclusion n'a encore été rendue.

« Le risque est grand que l'armée israélienne se serve de ces nouvelles munitions pour violer une nouvelle fois le droit international, comme elle l'a déjà fait durant le conflit à Gaza. Nous exhortons tous les gouvernements à suspendre immédiatement toutes les livraisons d'armes à destination d'Israël et de tous les groupes armés palestiniens, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus guère de risque que soient perpétrées des atteintes aux droits humains. »

"Le gouvernement américain a maintenant de nombreuses preuves suite aux attaques contre la bande de Gaza que les armes qu’il envoie à Israël sont utilisées pour tuer et blesser des hommes, des femmes et des enfants, et détruire des centaines de millions de dollars de biens. On ne peut plus envoyer des armes à Israël en ignorant ces faits", a déclaré Curt Goering, directeur adjoint d’Amnesty International-USA, qui était dans la région de Gaza au cours de la crise.

Les États-Unis étaient de loin le premier fournisseur d’armes à l’entité sioniste entre 2004 et 2008. Le gouvernement américain a également prévu d’apporter une aide militaire de 23 milliards d’euro à l’entité sioniste, malgré l’usage manifestement abusif des armements et des munitions à Gaza et au Liban par l’armée israélienne

Selon les rapports publiés, le président Obama n’envisage pas de réduire les milliards d’euros d’aide militaire promis à l’entité sioniste dans le cadre d’un contrat de dix ans signé en 2007 par l’administration Bush. Ce nouveau contrat prévoit une augmentation de 25% par rapport au dernier contrat entériné par le précédent gouvernement américain.

Amnesty International a documenté les crimes de guerre commis par l’armée israélienne et les groupes armés palestiniens à Gaza. Le 15 janvier, l'organisation a exhorté tous les gouvernements à suspendre immédiatement les transferts d'armes à destination de toutes les parties au conflit à Gaza afin de prévenir de nouvelles atteintes aux droits humains commises par l’utilisation de ces armes et autres équipements militaires.

Source : http://palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA

Même sujet

Armement israélien

Même auteur

Maan News

Même date

14 avril 2009