Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2395 fois

Gaza -

Appel à action pour défendre deux bateaux en route pour Gaza

Par

Le 2 novembre, deux bateaux internationaux ont quitté le port turc de Fethiye pour apporter de l'aide humanitaire à la Bande de Gaza assiégée. Ils sont actuellement dans les eaux internationales.

Appel à action pour défendre deux bateaux en route pour Gaza

Il s'agit du bateau canadien Tahrir (Libération) et du bateau irlandais Saoirse (Liberté), qui transportent 27 militants venant de 9 pays, dont les Etats-Unis, le Canada, le Danemark, la Belgique, l'Allemagne et l'Australie. Majd Kayyal, un jeune activiste palestinien de Haifa, dans les territoires 48, a rejoint cette nouvelle mission nommée "Freedom waves to Gaza" (Vagues de liberté pour Gaza) pour défier le blocus criminel de Gaza par Israël et l'étouffement de ses 1,6 millions d'habitants. Le yacht Saoirse, avec 15 activistes et le Tahrir, 12, transportent des fournitures médicales d'une valeur de 30.000$, et essaieront de forcer le blocus à la fin de cette semaine. (1)

"Freedom waves to Gaza" est la 11ème tentative de militants internationaux pour livrer de l'aide humanitaire à Gaza depuis 2008 et briser le siège d'Israël, une mesure illégale qui oblige les habitants palestiniens de Gaza à dépendre de l'aide internationale et les soumet à des restrictions drastiques d'entrée et de sortie de leur territoire.

L'initiative "Freedom waves to Gaza" a été tenue secrète jusqu'à maintenant par crainte de sabotage et d'obstruction de la part d'Israël, comme cela est arrivé avec la Flottille de la Liberté 2 "Restons Humains". Maintenant, nous devons nous assurer qu'Israël n'attaque pas les bateaux, ni ne les empêche d'accoster à Gaza, comme l'Etat d'apartheid l'a fait avec la première Flottille de la Liberté, en violation flagrante du droit international et avec la complicité silencieuse du monde occidental.

Pour empêcher que cela se produise, nous avons besoin de votre aide.

Nous vous demandons d'agir en faveur de cette initiative de toutes les façons qui vous sembleront efficaces dans votre propre contexte. Nous proposons en particulier ;

- de diffuser les informations sur cette initiative aussi largement que possible, et d'exiger que les médias les reprennent. L'Etat d'Israël peut agir avec moins de violence s'il sent qu'il est observé ;

- de faire pression sur les Nations Unies et sur la communauté internationale, suivant l'exemple des jeunes Palestiniens de Cisjordanie qui tiendront un sit-in devant l'immeuble de l'ONU à Ramallah, et demanderont à l'organisme international "de prendre des mesures urgentes pour protéger cette mission, ainsi que de mettre fin à sa complaisance avec le blocus criminel israélien de Gaza." ;

- d'organiser des protestations si Israël menace d'empêcher les bateaux d'atteindre le port de Gaza.

Nous en appelons à votre humanité pour agir, et agir d'urgence. Les bateaux ont déjà quitté le port et le succès de cette entreprise dépend du soutien qu'elle recevra de l'extérieur.

(1) Les deux commandants grecs sont : Giorgos Clontzas, sur le Tahrir et Zacharis Stylianakis, sur le Saoirse.


- Suivre les deux bateaux sur Google.map



Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Actions

Même auteur

ISM

Même date

2 novembre 2011