Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1715 fois

Gaza -

Appel de Gaza aux citoyens du monde pour briser le siège

Par

Gaza assiégée, Palestine, 5 juin 2010
Un an et demi après que l’armée israélienne ait perpétré un massacre sur la population de Gaza, Israël-Apartheid commet un autre crime contre les partisans de la Palestine dans les eaux internationales. Le monde est bouleversé par le sort tragique des Palestiniens et de leurs supporters. Les sept passages frontaliers entre Gaza et Israël, dont celui de Rafah, le seul accès de Gaza avec le monde extérieur, restent hermétiquement bouclés.

Nous demandons aux citoyens du monde de s’opposer à ce blocus mortel et médiéval. Nous ne comptons plus sur les gouvernements. L’échec des Nations-Unies et de ses nombreuses organisations à condamner de tels crimes est la preuve de leur complicité. Seule la société civile est en mesure de mobiliser pour exiger l’application du droit international et de mettre fin à l’impunité d’Israël.

L’intervention de la société civile a été efficace, dans les années 1980, contre le régime d’apartheid en Afrique du Sud. Nelson Mandela et l’archevêque Desmond Tutu n’ont pas seulement décrit le contrôle violent et oppressif des Palestiniens comme de l’apartheid, ils se sont également joints à cet appel pour que la société civile du monde intervienne encore.

Nous demandons donc aux gens de conscience et aux organisations de la société civile de faire pression sur leurs gouvernements jusqu’à ce qu’Israël soit forcé de se conformer au droit international et au droit humanitaire international.

Sans l’intervention de la communauté internationale, qui a été efficace contre l’apartheid en Afrique du Sud, Israël continuera ses crimes de guerre et ses crimes contre l’humanité, comme constatés par le rapport Goldstone.

Nous en appelons aux organisations de la société civile dans le monde entier à intensifier la campagne de sanctions anti-Israël pour obliger Israël à mettre fin à son agression.

Organisations signataires :

The One Democratic State Group
University Teachers' Association
Arab Cultural Forum
Palestinian Students’ Campaign for the Academic Boycott of Israël
Association of Al-Quds Bank for Culture and Info
Popular Committee against the Wall and Settlements
International Solidarity Movement
Palestine Sailing Federation
Palestinian Association for Fishing and Maritime
Palestinian Network of Non-Governmental Organizations
Palestinian Women Committees
Progressive Students Union
Medical Relief Society
The General Society for Rehabilitation
Gaza Community Mental Health Program
General Union of Palestinian Women
Afaq Jadeeda Cultural Centre for Women and Children
Deir Al-Balah Cultural Centre for Women and Children
Maghazi Cultural Centre for Children
Al-Sahel Centre for Women and Youth
Ghassan Kanfani Kindergartens
Rachel Corrie Centre, Rafah
Rafah Olympia City Sisters
Al Awda Centre, Rafah
Al Awda Hospital, Jabaliya Camp
Ajyal Association, Gaza
General Union of Palestinian Syndicates
Al Karmel Centre, Nuseirat
Local Initiative, Beit Hanoun
Union of Health Work Committees
Red Crescent Society Gaza Strip
Beit Lahiya Cultural Centre
Al Awda Centre, Rafah

Source : Free Gaza Movement

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Blocus

Même date

7 juin 2010