Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1732 fois

Paris -

Appel en soutien aux prisonniers politiques palestiniens condamnés à mort dans le mitard de l'occupation israélienne et de la communauté internationale

Par

Deux rassemblements à Paris : mercredi 31 mai, de 18h à 19h30 à côté de l’ambassade d’Israël (métro Roosevelt) ; jeudi 1er juin, de 18h à 19h30, à côté des bureaux de l’Autorité palestinienne, 14 rue du Commandant Léandri, (15ème, métro Convention)

Appel en soutien aux prisonniers politiques palestiniens condamnés à mort dans le mitard de l'occupation israélienne et de la communauté internationale

Tente de soutien aux prisonniers, Naplouse, 23 mai 2017
Aujourd'hui lundi 22 mai 2017, cela fait 36 jours que plus de 1800 prisonniers politiques palestiniens (sur un total de 6500 dont 300 enfants et 61 femmes) ont entamés une grève de la faim illimitée afin d'obtenir un minimum de droits dans les prisons de l'occupant israélien. Plusieurs d’entre sont entre la vie et la mort. Leur pronostic vital est en jeu. Ils réclament la fin de la détention administrative qui les privent de procès et de jugement, la permission de visites de la famille et des proches, l'abolition de la torture, le droit aux soins, l'emprisonnement des enfants et une véritable protection notamment de la part du Comité International de la Croix Rouge qui a manifestement échoué dans sa mission pour les protéger et c'est pour cela que les prisonniers refusent les délégations qui n’aboutissent à rien.

C’est un véritable soulèvement de masse pour leur liberté et leur dignité. En face d'eux il y a une machine de guerre coloniale qui les tabasse, les fouille plusieurs fois par jour, les transfère de force, les met au mitard, les prive du sel nécessaire à leur grève de la faim ou essaie de les gaver de force. L’Autorité Palestinienne a annoncé qu’elle arrête de verser une allocation aux prisonniers. Cet argent sert à faire des achats à l’économat de la prison, dont le sel qui est un aliment vital pour les grévistes. Un comité de soutien à la grève de la faim en Palestine appelle l’Autorité Palestinienne à cesser sa collaboration sécuritaire avec Israël. Cette dernière consiste pour elle à empêcher selon les accords d’Oslo « toute action terroriste contre Israël ». La réalité des choses est que cette autorité collabore avec l'occupant israélien, comme le faisait le gouvernement de Vichy en son temps avec l'occupant allemand. Elle exécute, emprisonne, torture ou livre des résistants palestiniens à l'occupant israélien en étant complètement à la solde des USA, de la France et d'autres qui la financent très largement, étant eux-mêmes des alliés indéfectibles de l'entité coloniale. Quand à l'organisation des Nations Unies et de son comité des droits de l'homme, ils n’ont entamé aucune action en faveur des Prisonniers.

Il est clair que les prisonniers politiques palestiniens sont condamnés à mort, enfermés au mitard de l'occupation israélienne et de la communauté internationale ! Mourir dans la plus dégradante des situations pour un être humain et dans un silence complice assourdissant pour des instances comme le CICR, l'ONU, ou d'Etats comme la France. Cette dernière, signataire de la 4èmeConvention de Genève doit normalement respecter et faire respecter celle-ci afin de protéger les populations sous occupation.

Israël veut par tous les moyens casser cette grève qui tient quand même. Et plus elle dure, plus le soutien s’amplifie et plus les accords d’Oslo et son système de collaboration dont l’Autorité palestinienne qui en est issu seront remis en cause. Il faut que le mouvement de solidarité avec la Palestine perçoive cette perspective politique que les prisonniers palestiniens nous adressent et qu’il cesse de soutenir l’Autorité Palestinienne et le système de collaboration qu’elle a engendré. On ne peut soutenir la lutte des Prisonniers et cette dernière. Il faut faire un choix et être clair. Le peuple palestinien se bat pour des droits universels et sa lutte ne s’arrêtera qu’avec l’obtention de ces droits. Tant que continue l’occupation israélienne, la résistance se poursuivra.

C'est pour cela que nos associations palestiniennes appellent les associations, syndicats, organisations politiques à soutenir notre appel afin de condamner les agissements de l’entité coloniale Israël, de son plus proche collaborateur l’Autorité palestinienne ainsi que le silence complice du Comité international de la Croix Rouge et de l’ONU.

MERCREDI 31 MAI 2017 RASSEMBLEMENT DE 18H00 A 19H30
A COTE DE L’AMBASSADE D’ISRAËL - METRO ROOSEVELT

JEUDI 1er JUIN 2017 RASSEMBLEMENT de 18h A 19H30
A COTE DES BUREAUX DE L’AUTORITE PALESTINIENNE
14 rue du Commandant Léandri, 75015 Paris – Métro Convention

Pour que vive la lutte des prisonniers politiques palestiniens
Droit au retour, droit à un Etat palestinien avec Al Qods pour capitale
Soutien à la campagne Boycott Désinvestissement & Sanctions (BDS) contre Israël


Associations signataires : Association de Palestiniens en Ile de France, Union Générale des Etudiants de Palestine, Forum Palestine Citoyenneté, Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Palestine, Union d'Associations et Institutions Palestiniennes en France-ALJALIYA, International Solidarity Movement (ISM-Palestine et ISM-France),


Contact avec les associations palestiniennes signataires : assocoordpalestiniennes@gmail.com


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Paris

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Association Palestiniens IDF

Même date

24 mai 2017