Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1973 fois

Cisjordanie -

Après Maale et Gush, Israël gardera la colonie d'Ariel

Par

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a proclamé vendredi que la colonie d'Ariel, une des plus grandes implantations juives en Cisjordanie occupée, ferait partie d'Israël pour toujours.

Après Maale et Gush, Israël gardera la colonie d'Ariel

"Dans tout accord de paix futur, Ariel fera partie intégrante et sera inséparable de l'Etat d'Israël et d'’Eretz Israël’ (la Terre d'Israël, aux frontières bibliques, ndlr)", a déclaré le chef du gouvernement lors d'une cérémonie publique de plantation d'arbres dans ce bloc de colonies.

"Nous voulons renforcer la paix et la coexistence avec nos voisins, mais cela ne doit pas nous empêcher de vivre, de continuer à planter et à bâtir ici, dit M. Netanyahu. Ici, nous sommes au cœur de notre pays, ici vivaient nos ancêtres et ici nous resterons et vivrons."

Dimanche dernier, M. Netanyahu avait pris un engagement semblable concernant le bloc de colonies du Gush Etzion, établi près de Bethléem (Cisjordanie), et l'implantation de Maale Edoumim à l'est de Jérusalem.

"Notre message est clair : en plantant un arbre ici, nous signifions que nous resterons ici, que nous construirons ici et que ce lieu sera pour toujours une partie inséparable de l'Etat d'Israël", avait plaidé M. Netanyahu lors d'une cérémonie publique de plantation d'arbres au Gush Etzion.

Il existe un large consensus en Israël pour l'annexion de cinq à six blocs de colonies en Cisjordanie , dont Ariel, le Gush Etzion et Maale Edoumim.

La ville d'Ariel (18.000 habitants) est peuplée en grande partie par des nouveaux immigrants d'ex-URSS.

La question de la colonisation juive est le principal obstacle à la reprise des négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens.

Sous la pression des Etats-Unis, le gouvernement Netanyahu a décrété un moratoire de dix mois sur les nouvelles constructions de logements en Cisjordanie . Ce moratoire ne concerne ni Jérusalem-Est, ni les 3.000 logements qui étaient en chantier en Cisjordanie , ni l'érection d'édifices publics (synagogues, écoles, hôpitaux...). Au total, quelque 300.000 Israéliens vivent dans les colonies de Cisjordanie .

Les Palestiniens ont rejeté ce moratoire et réclame un gel total de la colonisation, y compris à Jérusalem-Est, à majorité arabe et annexée en juin 1967.

Source : Al Manar

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Colonies

Même auteur

Al Manar

Même date

31 janvier 2010