Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4201 fois

Israël -

Arrêt programmé de l’usage de bombes au phosphore blanc par Israël

Par

L’armée israélienne a annoncé qu’elle arrêtera d’utiliser des munitions contenant du phosphore blanc, usage pour lequel elle a été internationalement condamnée lors de l’opération militaire menée contre Gaza en 2008-2009.

Akram Abu Roka, traité pour des brûlures dues au phosphore blanc déversé par les criminels de guerre israéliens sur la Bande de Gaza, hôpital Nasser à Khan Younis, dimanche 11 janvier 2009.
Dans une déclaration émise jeudi 25 avril en fin de journée, l’armée a indiqué que les obus contenant cette substance chimique « ne seront plus utilisés », et a ajouté « d’ici environ un an, l’artillerie militaire israélienne aura développé une nouvelle munition capable de générer des écrans de fumée et n’utilisant que des gaz. Elle remplacera les munitions actuelles qui contiennent de petites quantités de phosphore blanc. »

Le 15 janvier 2009, les militaires ont tiré des obus au phosphore blanc à proximité du complexe de l’Agence des Nations-Unies pour les réfugiés palestiniens de la ville de Gaza afin de masquer les troupes israéliennes positionnées dans la zone à la vue des résistants du Hamas, selon les médias locaux.

Le Droit international interdit l’usage d’obus au phosphore blanc dans les zones densément peuplées de civils, mais l’autorise en espace ouvert comme couverture des troupes.

Le 27 décembre 2008, Israël a lancé une offensive de 23 jours sur la Bande de Gaza, une guerre qui a tué 1.400 Palestiniens et 13 Israéliens, et qui a suscité de nombreuses critiques contre Israël, au niveau international, pour l’usage disproportionné de sa force militaire.


Commentaire ISM-France
Loin de regretter l’usage fait d’obus au phosphore blanc, qui plus est dans une zone aussi densément peuplée que Gaza, l’armée israélienne publie cette déclaration, se sachant parfaitement à l’abri de toute exigence d’une quelconque organisation internationale qui lui demanderait de rendre des comptes pour l’usage qu’elle en a fait à Gaza, en totale et manifeste violation du Droit international. Et ce n’est certainement pas par compassion pour les victimes palestiniennes des conséquences du phosphore blanc qu’Israël en abandonne l’usage, mais uniquement parce qu’une nouvelle technologie militaire va lui permettre de s’en passer. Nous faudrait-il en plus remercier Israël ? Cruelle ironie !

Source : Maan News

Traduction : CR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Armement israélien

Même auteur

Maan News

Même date

28 avril 2013