Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1502 fois

Jérusalem -

Attaque contre l'éducation à Jérusalem par le Mur d'Apartheid

Par

Le Mur d'Apartheid qui traverse Beit Hanina passe seulement à 150 mètres du bâtiment du Centre de Formation Professionnelle de la Fédération Mondiale Luthérienne à Dahyat Al-Baread ce qui fait que la plupart des étudiants ne peuvent accéder au centre et à l'éducation.

La Campagne Populaire Palestinienne contre le Mur d'Apartheid a declare mardi que 120 étudiants sur les 180 étudiants du Centre ne sont pas autorisés à franchir le Mur et à accéder au centre de formation parce qu'ils ne possèdent pas de "cartes d'identité" délivrées par les Forces de l'Occupation aux Palestiniens de Jérusalem. D'autre part, 22 des 30 employés du centre ont le même problème.

Quand l'Occupant a fermé le passage de la rue principale de Beit Hanina en début d'année, l'odieux système de permis a été appliqué. Au début, 70 permis d'une durée de 3 mois ont été délivrés aux étudiants qui ne possédaient pas de "cartes d'identité" de Jérusalem.

Au moment du renouvellement, seuls 40 permis ont été délivrés et maintenant, au troisième renouvellement, les autorités de l'Occupation n'en ont délivrés que 20 pour 120 étudiants. Sur les 22 membres du personnel n'ayant pas de "cartes d'identité" de Jérusalem, seuls 12 permis ont été accordés. Afin de permettre au personnel et aux étudiants de terminer l'année scolaire, le centre de formation a dû leur offrir le logement dans la pension de l'école.

La fin du semestre devait être célébrée avec une fête de remise de diplômes le 23 juillet. Cependant, sur les 120 étudiants non détenteurs de "cartes d'identité" de Jérusalem, 80 ne pourront pas être présent tandis que les familles des étudiants ne pourront pas assister à la fête.

Le centre pourrait bien organiser sa dernière fête de remise de diplômes. La majorité des nouveaux étudiants potentiels ne peuvent pas traverser la rue de Beit Hanina en raison du Mur et du système de permis et ils ne pourront pas avoir le droit d'assister aux cours du collège. Jusqu'ici moins de 40 étudiants - et seulement 5 "cartes d'identité" de Jérusalem - ont pu atteindre l'école pour s'inscrire aux cours de la nouvelle année.

Le cas du Centre de Formation Professionnelle à Beit Hanina est une tragédie courante à Jérusalem où les écoles, les hôpitaux et d'autres centres de services aux Palestiniens sont en train de fermer.

La séparation entre la ville et sa population a des effets dévastateurs sur les services sociaux, économiques et culturels pour Jérusalem et impose aux Palestiniens de vivre enfermés dans des ghettos.

Jérusalem abrite 5 centres de formation professionnelle, et il y a seulement 1 ou 2 instituts de formation professionnelle dans chaque ville de Cisjordanie .

L'héritage de Jérusalem est gravement menacé alors que les Palestiniens - qui ont été au centre de la vie dans la ville pendant des siècles - sont nettoyés ethniquement de leur capitale.

Source : WAFA

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Enfants

Même auteur

WAFA

Même date

9 juillet 2006