Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3290 fois

Palestine -

Au 66ème jour, Khader Adnan accepte d'interrompre sa grève de la faim

Par

Le prisonnier palestinien Khader Adnan a accepté de mettre fin à sa grève de la faim mardi 21 février, après une rencontre avec des responsables israéliens qui ont promis de le libérer en avril.

Son cas a retenu l'attention internationale, avec des rassemblements dans les villes du monde entier.

La grève de la faim de 66 jours d'Adnan est la plus longue jamais menée par un prisonnier palestinien en détention israélienne. Il l'a entamée dès son enlèvement par des troupes israéliennes, le 18 décembre 2011, pour protester contre sa "détention administrative" et les tortures et mauvais traitement subis.

Khader Adnan est le porte-parole de la branche politique du Jihad Islamique en Cisjordanie , mais n'est pas associé à la branche armée du groupe. La dernière attaque connu contre des civils israéliens, revendiquée par la branche armée du Jihad, a eu lieu en 2007. Depuis, les forces israéliennes ont assassiné des dizaines de personnes soupçonnés faire partie du mouvement, et a arrêté et détenu des centaines d'autres, pour les mêmes raisons.

Une audience prévue mardi a été annulée après qu'Adnan ait rencontré des responsables israéliens, qui ont négocié un accord pour sa libération en Avril. Des hommes politiques de droite, dont le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, ont critiqué l'accord ainsi que les membres arabes de la Knesset qui ont exprimé leur soutien à Adnan. Le vice-président de la Knesset, Danny Danon, a dit que les responsables avaient "capitulé devant le terrorisme" en acceptant de libérer Adnan.

Bien que Khader Adnan ait accepté de se nourrir mardi, sa santé est toujours précaire étant donné la durée de la grève de la faim. Des médecins ont averti que son organisme pouvait refuser la nourriture et qu'il pouvait toujours mourir de la défaillance d'un organe.

Mais la famille d'Adnan a déclaré que l'accord était une "victoire" et ses supporters sont descendus dans les rues mardi, dans de nombreuses villes palestiniennes, pour fêter la décision.


Source : IMEMC

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Saed Bannoura

Même date

22 février 2012