Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2169 fois

Gaza -

Au moins 30 enfants tués dans la Bande de Gaza, Israël a dit qu'ils «sont des cibles légitimes»

Par

Non seulement les enfants dans la Bande de Gaza sont en train de perdre leurs parents et de manquer de nourriture, de médicaments et d'école, mais ils sont aussi tués.
Les forces israéliennes ont pris la vie d'au moins 30 enfants à Gaza depuis que les attaques aériennes sont commencé samedi. Un communiqué publié par le Mouvement global pour la Défense des Enfants dit que son rapport initial indique que 150 autres enfants sont blessés.

Les premiers enfants atteints en masse l'ont été pendant les frappes au début des attaques quand ils étaient en train de quitter l'école. Des dizaines d'écoliers ont été amenés en toute hâte dans les hôpitaux de la ville de Gaza samedi. Parmi les enfants tués il y a les sœurs de Jabaliya hier et le garçon de huit ans de Khan Younis aujourd'hui.

Le mouvement universitaire britannique pour le boycott d'Israël a écrit dans sa pétition que «les enfants, a dit une porte-parole israélienne, sont des cibles légitimes parce que s'ils habitent dans une maison prétendument utilisée pour fabriquer des roquettes artisanales pour tirer en Israël, ils sont eux-mêmes des «terroristes»».

L'agence internationale de Global Defense for Children a appelé aujourd'hui le Conseil de Sécurité des Nations Unies à convoquer une session urgente. Le CSNU a encore à intervenir effectivement pour forcer Israël à stopper son agression ou à appliquer les résolutions précédentes de l'ONU, ce qui inclut une fin de l'occupation.

Défense pour les Enfants a demandé que l'Union Européenne et ses Etats membres recherchent l'application du droit humanitaire international. L'administration israélienne a un médiocre dossier international en ce qui concerne les enfants palestiniens avec au moins 300 enfants dans ses prisons.

L'UE est sous une forte pression des organisations humanitaires pour imposer à Israël des sanctions et pour cesser toutes les relations diplomatiques.

Dans le même temps les Hautes parties contractantes des Conventions de Genève sont obligées de respecter et d'appliquer les conventions comme il est stipulé à l'article I. Ceux qui les violent sont l'objet de charges criminelles de crimes contre l'humanité.

Le Mouvement Mondial pour la Défense des Enfants a remarqué aujourd'hui que la responsabilité criminelle individuelle ne devient pas obsolète et cela au point que tous seront poursuivis.

Source : http://english.pnn.ps/

Traduction : MM pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Rapports

Même auteur

Palestine News Networks

Même date

31 décembre 2008