Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2992 fois

Gaza -

Beit Hanoun: des femmes en boucliers humains pour secourir des combattants assiégés

Par

Par Adel Zaanoun - correspondant AFP

Des mères et épouses palestiniennes ont bravé vendredi les hélicoptères israéliens pour secourir une quinzaine de combattants assiégés par l'armée israélienne dans une mosquée du nord de la bande de Gaza.
Assiégés depuis jeudi après-midi dans la mosquée Al-Nasr de Beit Hanoun, ces combattants ont réussi à prendre la fuite grâce aux manifestantes, environ 400, qui leur servaient de boucliers humains, ont rapporté des témoins.

Beit Hanoun: des femmes en boucliers humains pour secourir des combattants assiégés


Photo Reuters : Une femme vient de tomber alors que les autres continuent leur route malgré les tirs de l'armée d'occupation israélienne

Un des combattants sortis de la mosquée exulte. "Nous sommes libres, nous sommes libres", crie-t-il avant de s'éloigner.

L'armée israélienne mène depuis mercredi à l'aube une vaste offensive à Beit Hanoun.

"Nous avons risqué nos vies pour libérer nos fils", dit Oum Mohammad, une femme âgée d'une quarantaine d'années.

"Nous sommes entrées dans la mosquée par centaines et avons entouré les résistants pour les protéger", raconte Nidaa Al-Radih, une jeune femme de 21 ans.

Quelque 400 femmes et d'autres manifestants palestiniens se sont rassemblés en matinée à l'une des entrées de Beit Hanoun.

L'armée israélienne a ouvert le feu tuant trois manifestants, dont une femme, et blessant vingt-cinq autres personnes, selon des sources médicales.

Bravant les tirs israéliens et les chars, quelque 200 femmes ont avancé en direction de la mosquée, distante de quelque 700 mètres, et ont réussi à y pénétrer.

Elles ont entouré les combattants pour les protéger des tirs et sont sorties avec eux de la mosquée.

Les hommes ne pouvaient pas être vus au milieu des femmes voilées.

Des hélicoptères israéliens volant à basse altitude ont tiré des rafales d'armes automatiques pour effrayer les femmes et tenter de les disperser. En vain. Deux femmes ont été blessées par les tirs.

Les femmes et les combattants qu'elles protégeaient ont couru jusqu'à Izbat Beit Hanoun, un lieu-dit au nord-ouest de la localité non occupé par l'armée israélienne.

Une source au Hamas a affirmé que sa branche armée avait orchestré cette "opération sécuritaire complexe" pour libérer les combattants assiégés.

Des vieillards et des enfants se trouvent toujours à l'intérieur de la mosquée. Le mur d'enceinte et la porte d'entrée ont été partiellement détruits par des bulldozers et des obus israéliens, selon des témoins.

Une porte-parole de l'armée israélienne a pour sa part affirmé que d'importantes manifestations, notamment de femmes, avaient été orchestrées par le Hamas "pour offrir une couverture à des hommes armés qui cherchent à fuir d'une mosquée dans la ville".

"Dans plusieurs incidents, nos forces ont ouvert le feu sur des hommes armés Nous vérifions des allégations selon lesquelles des femmes ont été touchées lors de ces manifestations", a-t-elle ajouté.



Un journaliste palestinien grièvement blessé par des tirs israéliens
AFP

Un journaliste palestinien de l'agence de presse locale Ramattan a été grièvement blessé vendredi par des tirs israéliens alors qu'il filmait une manifestation à l'entrée de Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, a-t-on appris de source médicale.

Selon cette source, Hamza al-Attar, 21 ans, a été blessé au dos par des tirs. Selon des témoins, il portait un gilet pare-balles portant l'inscription "presse" en arabe et en anglais.

Vingt-quatre Palestiniens, dont 13 combattants, ont été tués depuis le lancement mercredi d'une opération d'une ampleur sans précédent à Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, depuis l'enlèvement le 25 juin d'un soldat israélien par des groupes palestiniens armés.

Selon l'armée, qui réoccupe pour la première fois toute la ville de Beit Hanoun depuis son retrait de la bande de Gaza en septembre 2005, cette opération a pour but de mettre fin aux tirs de roquettes contre le territoire israélien depuis cette région.


A VOIR :

La manifestation des femmes diffusée sur CNN

Source : http://fr.news.yahoo.com/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Résistances

Même auteur

Adel Zaanoun

Même date

3 novembre 2006