Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2366 fois

Syrie -

Bombardement israélien sur un centre de recherche scientifique syrien

Par

Communiqués du Commandement général de l'armée syrienne et du Secrétaire général du Hezbollah

Le commandement général de l'armée et des forces armées : Les avions militaires de l'ennemi israélien ont violé à l'aube notre espace aérien et bombardé un centre de recherche scientifique
Sana-syria.com, 30 Janvier 2013

Damas / Dans un communiqué, le commandement général de l'armée et des forces armées a fait noter qu'après la consécration par Israël, en collaboration avec les pays hostiles du peuple syrien, de ses outils à l'intérieur pour frapper des sites vitaux et militaires en Syrie en vue de minimiser son rôle soutenant la résistance et les droits légitimes dans la région et après le succès de ses outils, notamment les gangs et les mouvements d'obscurité, de viser certains de ces sites et leurs échec de cibler beaucoup plus d'autres, des avions militaires israéliens avaient violé à l'aube l'espace aérien syrien et bombardé d'une manière directe à Jemraya dans la banlieue de Damas l'un des centres de recherches scientifiques responsables de rehausser le niveau de la résistance et de l'autodéfense, et ce, après l'échec des groupes terroristes armés de mener nombre d'attaques contre ce centre pour le contrôler.

Le communiqué indique que les avions militaires s'étaient infiltrés de la région nord des monts de Hermon à une hauteur baissée et au dessous des Radars, s'étaient dirigés vers Jemraya dans la banlieue de Damas où se trouve l'un des centres des recherches scientifiques et avaient exécuté leur agression flagrante en bombardant le site, soulignant que cette attaque avaient causé de grands dégâts matériels et la destruction du bâtiment, d'un centre du développement des véhicules et d'un garage situés à proximité de ce bâtiment et fait deux martyrs et cinq blessés avant que les avions hostiles s'y étaient retirés de la même manière de leur infiltration.

Le communiqué affirme que les nouvelles véhiculées par certains médias sur le fait que les avions israéliens avaient visé un convoi en route de la Syrie vers le Liban sont dépourvues de tout fondement, faisant savoir que les avions israéliens avaient ciblé un établissement de la recherche scientifique dans une violation flagrante de la souveraineté et des espaces syriens.

"En se référant à ce qui précède, tout le monde sait qu'Israël est le seul bénéficiaire, et l'exécuteur dans certains cas, de ce qui se passe en Syrie des actes terroristes qui visent son peuple résistant", a affirmé le communiqué.

Le communiqué ajoute : "Le commandement général de l'armée et des forces armées qui souligne que cette agression flagrante s'ajoute à la longue histoire de l'entité sioniste dans l'agression contre les Arabes et les Musulmans, affirme que tels actes criminels n'affaibliront pas la Syrie et son rôle et n'obligeront guère les Syriens à ne pas poursuivre l'appui aux mouvements de la résistance et aux justes causes arabes, notamment celle palestinienne. 

A. Chatta

_________________________


Hezbollah : le raid israélien contre la Syrie dévoile ce qui se passe réellement
Al Manar, 31 janvier 2013

Commentant l’agression israélienne contre un centre de recherche scientifique en Syrie, le Hezbollah a publié dans un communiqué :
« Conformément à son esprit criminel et à sa nature sauvage qui lui sont inhérents, mais aussi à ses politiques qui consistent à empêcher toute force arabe ou islamique d’améliorer et de développer ses capacités technologiques et ses potentiels militaires, l’entité sioniste a perpétré une agression brutale contre les installations pour la recherche scientifique à l'intérieur du territoire syrien, provoquant le martyre de quelques frères syriens et blessant d'autres sans compter la destruction du centre de recherche.

Le Hezbollah condamne donc fermement cette nouvelle agression israélienne contre la Syrie et estime que cette attaque a levé le voile sur les dessous de la crise en Syrie depuis deux ans. A savoir la destruction de la Syrie et de son armée ainsi que son rôle pivot dans l’axe de la résistance et de l’opposition : prélude à d’autres épisodes de la grande conspiration qui se joue contre elle et contre nos peuples arabes et islamiques.

L'agression israélienne qui a eu lieu hier contre la Syrie, est censée provoquer une large campagne de dénonciation et de condamnation de la part de la communauté internationale et de tous les pays arabes et islamiques. Mais, comme d'habitude cette communauté a toujours avalé sa langue et n’adopte aucune position sérieuse et de valeur quand l'agresseur est Israël. D’ailleurs, nous ne comptons pas sur cette communauté pour qu’elle déroge à sa règle à laquelle se sont habitués nos peuples au point d’en ressentir de la répulsion et du dégoût.

Le Hezbollah exprime sa totale solidarité avec la Syrie - Etat, peuple et armée. Il insiste sur la nécessité de prendre conscience de la gravité d'une frappe contre la Syrie et estime cette agression comme une occasion appropriée pour réexaminer les positions et adopter le dialogue politique comme seul moyen pour éviter l’effusion du sang des Syriens et préserver le rôle et la position de la Syrie. »

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Syrie

Même sujet

Sionisme

Même date

31 janvier 2013