Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1761 fois

Gaza -

Bombardements israéliens à Gaza: dix Palestiniens tués dont des enfants

Par

Au moins dix Palestiniens, dont un couple et leurs trois enfants, ont été tués et des dizaines blessés vendredi dans des bombardements de la marine israélienne contre une plage de la bande de Gaza et une série de raids aériens contre des activistes.

Ce déferlement de violence israélienne survient en pleine crise politique interne palestinienne, à la veille de l'annonce par le président Mahmoud Abbas de la date du 31 juillet pour organiser un référendum sur un document prévoyant une reconnaissance de l'Etat d'Israël, une consultation contestée par le Hamas.

Le numéro deux d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, a appelé les Palestiniens à refuser ce référendum proposé par le président palestinien Mahmoud Abbas sur un document prévoyant une reconnaissance implicite d'Israël, dans une vidéo diffusée vendredi par Al-Jazira.

"Je les invite à refuser tout référendum sur la Palestine, la Palestine ne pouvant faire l'objet de marchandages ou d'offres publiques", a déclaré le bras droit d'Oussama ben Laden, le chef d'Al-Qaïda, dans son message adressé aux musulmans.

M. Abbas a dénoncé "les massacres sanglants". "Ce que font les forces de l'occupation israélienne dans la bande de Gaza constitue une guerre d'extermination contre notre peuple", a-t-il dit dans un communiqué.

Le principal négociateur palestinien Saëb Erakat a indiqué avoir demandé l'intervention des Etats-Unis et de l'Union européenne "pour mettre un terme à l'escalade dangereuse" israélienne.

L'armée israélienne a annoncé la suspension des bombardements et exprimé son "regret pour toute victime innocente dans des bombardements qui viennent en riposte aux tirs de roquettes" qui se sont intensifiés ces derniers jours contre Israël, blessant un Israélien.

Sept Palestiniens ont péri dans un bombardement d'un bâtiment de la marine israélienne qui a tiré une salve d'obus sur une plage bondée de Gaza où se promenaient des familles en ce jour de repos hebdomadaire, selon des sources médicales.

Parmi elles, un couple et leurs trois enfants, ainsi que deux autres femmes. Au moins 35 autres Palestiniens ont été blessés.

Sur cette plage d'Al-Soudania à Gaza, il ne reste que des tables de camping fracassés et des sandales rouges d'enfants perdues.

Ahmed el-Douch, 25 ans, qui était là retient sa colère. "Pourquoi ont-ils visé une famille sur la plage. Ici, nous sommes loin des lieux où les combattants tirent des roquettes contre Israël. Les Israéliens visent n'importe qui sans discernement".

La télévision palestinienne a diffusé des images montrant les nombreux blessés, dont des enfants ensanglantés affluant dans les hôpitaux ainsi que des femmes poussées sur des chaises roulantes.

L'armée a dans le même temps lancé quatre raids contre des activistes palestiniens dont ceux du mouvement islamiste Hamas qui dirige le gouvernement.

Trois Palestiniens membres d'une même famille ont été tués par un missile tiré par un appareil israélien sur leur voiture à Beit Lahya, alors qu'ils emmenaient un activiste blessé dans un premier raid à l'hôpital, selon leurs proches.

Une source militaire israélienne a cependant affirmé que les trois morts et le blessé faisait partie d'un même groupe qui venait de tirer une roquette sur Israël.

Au moins un Palestinien a été blessé dans un troisième raid aérien mené par un drone qui tiré un missile sur une voiture à Beit Lahya et transportant des membres du Hamas, selon des sources de sécurité. Plusieurs Palestiniens ont été blessés dans un quatrième raid sur une voiture dans le même secteur.

Ces décès portent à 5.092 le nombre de personnes tuées, en grande majorité des Palestiniens, depuis le déclenchement de l'Intifada en septembre 2000, selon un décompte établi par l'AFP.

Avant ces violences qui portent à 14 le nombre de Palestiniens tués dans des attaques israéliennes en moins de 24 heures, M. Abbas a signé un décret convoquant pour le 31 juillet un référendum censé mettre fin à la crise politique interne, selon des responsables.

Il doit annoncer officiellement samedi la date de la consultation qui portera sur un document "d'entente nationale" élaboré par des cadres de groupes palestiniens détenus par Israël et prévoyant la fin des attentats en Israël et une reconnaissance implicite de l'Etat juif, ce que le Hamas rejette.

Le Premier ministre issu du Hamas Ismaïl Haniyeh a d'ailleurs appelé M. Abbas à renoncer au référendum, mettant en garde contre une "division historique" entre Palestiniens s'il avait lieu.

Source : AFP

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Incursions

Même auteur

Adel Zaanoun

Même date

9 juin 2006