Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2258 fois

Iran -

Bush va proposer au Moyen Orient un plan de lutte contre l'Iran

Par

Sheera Claire Frenkel a contribué à ce reportage.

Le président américain George W. Bush va travailler avec ses alliés au Moyen-Orient pour mettre au point un plan de sécurité pour contrer l'Iran au cours de sa prochaine visite dans la région.

Dans son discours radiophonique hebdomadaire, M. Bush a déclaré que réduire les "ambitions agressives" de l'Iran sera l'un des principaux objectifs de son voyage dans la région cette semaine.

Il n'a pas fourni de détails sur le plan, mais les diplomates arabes ont dit qu'ils s'attendaient à ce que le président amérisain offre une coopération militaire plus étroite avec ses alliés modérés dans le golfe Persique : l'Égypte et la Jordanie.

Bush a déclaré que l'Iran demeurait une menace car il continuait à développer des missiles qui pourraient fournir des armes nucléaires et qu'il résistait à la demande internationale de suspendre l'enrichissement d'uranium, un processus qui peut produire du combustible pour un réacteur ou des matières fissiles pour la fabrication d'une bombe.

Le président a exhorté la communauté internationale à maintenir la pression sur l'Iran en dépit d'un récent rapport de renseignements américains disant que le développement d'armes nucléaires de Téhéran avait été suspendu en 2003 et n'avait pas été repris.

"Il est important pour les gens de la région de savoir que, si toutes les options restent sur la table, je crois que nous pouvons résoudre ce problème au niveau diplomatique et que la façon de le faire est de continuer à isoler l'Iran dans la communauté internationale," a déclaré Bush.

Dans une interview à la chaîne 2, Bush a expliqué que s'il était Israélien, il prendrait au sérieux les paroles du président iranien Mahmoud Ahmadinejad - qui a affirmé qu'Israël devait être "rayé de la carte".

Bush a promis que les États-Unis défendront Israël "sans ifs ou de buts."

Il a minimisé le récent rapport des renseignements américains sur l'Iran, en disant : "Pour moi, cela signifie que l'Iran est une menace et un danger".

Le président arrivera en Israël mercredi et s'entretiendra avec le Premier ministre Ehoud Olmert et le Président Shimon Peres.

Le lendemain, il se rendra en Cisjordanie pour s'entretenir avec le Président de l'Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas et le Premier ministre Salam Fayad à Ramallah.
Bush a promis que les États-Unis défendront Israël "sans conditions."

Vendredi, avant de quitter Israël, le président Bush rencontrera l'envoyé spécial du Quartet au Moyen-Orient, Tony Blair et ira à Yad Vashem. Il se rendra ensuite au Koweït, à Bahreïn, aux Émirats Arabes Unis et en Arabie Saoudite avant d'aller parler à Sharm el-Sheikh avec le président égyptien Hosni Moubarak, avant de rentrer à Washington.

Certaines rumeurs disent que Bush se rendra également au Liban et en Irak alors qu'il se trouve dans la région, mais la Maison Blanche n'a pas confirmé.

La prochaine visite de Bush, a déclaré samedi le Président Shimon Peres, pourrait donner l'impulsion nécessaire pour arriver à un accord de paix israélo-palestinien d'ici la fin de 2008.

"Je pense que cette visite de Bush marquera le passage de la parole aux actes", a déclaré Peres sur Channel 2 news.

Peres a ajouté que l'actuel trio de dirigeants - Bush, Olmert et Abbas – agissent de la bonne façon pour faire de réels progrès dans le processus de paix.

Samedi, des responsables israéliens ont confirmé qu'il n'était pas prévu une réunion tripartite entre Bush, Olmert et Abbas au cours de la visite du président.

Dans son discours radiophonique hebdomadaire, Bush a déclaré qu'il prévoyait de pousser Olmert et Abbas à faire des progrès dans les négociations de paix qui ont été relancées à Annapolis.

"C'est un travail difficile. Cela nécessitera des décisions difficiles sur des questions complexes", a dit Bush. "Mais je suis optimiste quant aux perspectives et je vais préciser que l'Amérique est profondément engagée dans son aide aux deux parties."

Le président a dit qu'il allait exhorter les dirigeants arabes dans ses autres destinations à aider à faire progresser le processus.

Source : http://www.jpost.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Iran

Même sujet

Même auteur

Jérusalem Post

Même date

7 janvier 2008