Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2590 fois

Palestine 48 -

Campagne Internationale pour la Réintégration des cheminots arabes d’Israel sur leur poste de travail - Respect de la Convention 111 de l’OIT contre toutes les formes de discrimination au travail

Par

Appel traduit et relayé par J.P. Barrois : j-p.barrois@wanadoo.fr

Nous portons à la connaissance de tous les travailleurs, de tous les syndicats et de leurs adhérents, l’appel ci-dessous qui nous est parvenu de l’organisation syndicale Sawt El Amel basée à Nazareth.

Ces mesures contre les travailleurs arabes des chemins de fer d’Israël contreviennent à toutes les dispositions du droit international contre les discriminations qu’elles qu’en soient les formes, et notamment à la Convention 111 de l’OIT sur la discrimination au travail qu’Israël a ratifiée et qui stipule : "Tout Membre pour lequel la présente Convention est en vigueur s'engage à formuler et à appliquer une politique nationale visant à promouvoir, par des méthodes adaptées aux circonstances et aux usages nationaux, l'égalité de chances et de traitement en matière d'emploi et de profession, afin d'éliminer toute discrimination en cette matière."

Pour l’égalité des droits, contre la discrimination dont les travailleurs arabes sont victimes
Signez massivement l’appel de Sawt El Amel
.

Appel

Cet appel a été écrit en collaboration avec les travailleurs arabes des chemins de fer qui ont été licenciés.

Soutenez les travailleurs arabes des chemins de fer d’ Israël dans leur lutte pour conserver leurs emplois !

Exigez des Chemins de fer d'Israël qu'ils modifient leur nouvelle politique exigeant de leurs employés qu'ils aient fait leur service militaire !

Cette politique est clairement discriminatoire : elle écarte les travailleurs arabes parce que les citoyens arabes d'Israël sont exemptés de service militaire.

Les faits :

En mars 2009, les Chemins de fer d'Israël, une entreprise publique, a initié une nouvelle politique qui refuse tout poste de gardien de passage à niveau à ceux qui n'ont pas de permis de port d'arme - c'est-à-dire à ceux qui n'ont pas servi dans l'armée israélienne.

Cette politique va provoquer le licenciement des près de 150 travailleurs arabes des chemins de fer qui surveillent et entretiennent les passages à niveau d'Israël. Les Chemins de fer d'Israël ont explicitement affirmé que cette nouvelle politique d'emploi est destinée à donner la priorité aux jeunes vétérans de l'armée.

Les citoyens arabes palestiniens d'Israël ont toujours été sous-représentés à l'extrême dans le secteur public israélien (y compris dans les entreprises d’état), et malgré les lois en vigueur contre la discrimination, seuls 5% des fonctionnaires environ sont arabes, alors qu'ils représentent 20% de la population globale.

L'exclusion des arabes du secteur public est principalement le résultat de la politique sécuritaire d'Israël, qui interdit aux arabes qui n'ont pas fait leur service militaire et n'ont donc pas de permis de port d'armes tout emploi dans l'administration ou les services publics (comme les télécommunications, l'eau, l'électricité, le transport public, les autorités portuaires, les pompiers, etc.) Cet accent mis sur la sécurité d'état se reflète également dans le CV des dirigeants des entreprises publiques d'Israël. Yitzhak 'Haki' Harel, directeur général des Chemins de fer d'Israël, par exemple, est Général de l'Armée israélienne. Il a pris sa retraite de l'armée en 2006, peu après la guerre de juillet contre le Liban, et est à la tête de l'entreprise depuis 2007.

Cette nouvelle politique des Chemins de fer d'Israël est un exemple instructif de la manière dont les travailleurs arabe sont systématiquement exclus du marché du travail israélien :

- premièrement, cela montre que la sécurité d'état a une priorité absolue sur la sécurité personnelle dans la politique israélienne de l'emploi ;

- deuxièmement, cela révèle que ces inquiétudes sécuritaires servent à masquer les doubles normes en faveur des travailleurs juifs israéliens parce que
a) le poste de gardien de passage à niveau ne nécessite pas de porter une arme ;
b) certains postes sont réservés aux "membres de minorités qui n'ont pas servi dans l'armée".

Cela nous permet de conclure que le service militaire n'est pas un critère pertinent d'embauche. A ce propos, il convient de remarquer que la nouvelle politique de l'emploi exclut également les immigrants récents, les juifs ultra-orthodoxes, les handicapés, et les objecteurs de conscience.

Le 7 avril 2009, le tribunal du travail de Tel Aviv a suspendu le licenciement des travailleurs des chemins de fer jusqu'à la prochaine séance de la cour, le 19 avril 2009. Cependant, des travailleurs ont révélé à Sawt el-Amel que les Chemins de fer d'Israël ont déjà commencé à recruter de nouveaux garde-barrières. Le 8 avril 2009, les Chemins de fer d'Israël ont répondu à l'enquête de Sawt el-Amel sur la nouvelle politique de l'emploi, en réaffirmant que cette décision est basée sur "des considérations pratiques et de sécurité", et n'a pas pour but "d'exclure des minorités".

On peut voir la nouvelle politique de l'emploi des Chemins de fer d'Israël à la fois comme la continuité de la vieille stratégie d'Israël visant à exclure les travailleurs arabes du marché de l'emploi, et comme une attaque contre tous les groupes socialement et économiquement marginalisés, dans des temps de crise économique toujours plus forte

Ce que vous pouvez faire :

1) Signez l'appel : remplissez le formulaire "je m’associe à cet appel " ci-dessous, et envoyez le à : laborers@laborers-voice.org

2) Transmettez l'appel à vos collègues et connaissances

3) Demandez à votre organisation/section syndicale de signer l'appel. Joignez le logo de votre organisation à l'e-mail

4) Ecrivez une lettre de protestation aux Chemins de fer d'Israël. Copier-coller la lettre type ci-dessous, ou écrivez votre propre lettre à :

Yitzhak Harel, CEO
Israël Railways
Fax: +972 (0)3 6937480
E-mail: pniyot@rail.co.il

Envoyez une copie de votre e-mail ou de votre fax à Sawt el-Amel :
E-mail: laborers@laborers-voice.org
Fax: +972 (0)4 6080917
-----------------------------
Lettre-type aux Chemins de fer d'Israël :

Cher M. Yitzhak Harel,

La nouvelle politique des Chemins de fer d'Israël qui exige que les gardiens de passages à niveau aient effectué leur service militaire et soient entraînés au maniement des armes m'inquiète. Puisque les citoyens arabes d'Israël sont exemptés de service militaire, on peut supposer que la plupart, voire la totalité des gardiens de passages à niveau arabes seront licenciés suite à cette décision.

Cela va à l'encontre du droit fondamental de tous les travailleurs à l'égalité et à la non-discrimination dans l'emploi, et en conséquence, il faut modifier cette politique.

J'aimerais beaucoup connaître votre position à ce sujet.

Bien à vous,

---------------------------------
Initiateurs de cet appel :

Taher Jayousi, travailleur des chemins de fer, Assad Salami, travailleur des chemins de fer, Ibrahim Nasrallah, travailleur des chemins de fer, Luqman Salami, travailleur des chemins de fer, Mustapha Matani, travailleur des chemins de fer, Karim Qadi, travailleur des chemins de fer, Ali Rabus, travailleur des chemins de fer, Yussef Nasrallah, travailleur des chemins de fer, Amir Hamoudi, travailleur des chemins de fer, Ahmad Hamoudi, travailleur des chemins de fer, Sawt el-Amel/The Laborer's Voice, Jibran Naddaf, président de Sawt el-Amel, Wehbe Badarne, directeur de Sawt el-Amel, Marie Badarne, relations internationales de Sawt el-Amel, Fakher Badarne, Jeunes Travailleurs de Sawt el-Amel, Auni Banna, Avocat, membre du bureau de Sawt el-Amel, Haifa Shehadi, membre du bureau de Sawt el-Amel, Maha Krayyem, Programme des femmes Sawt el-Amel.
-------------------
Pour soutenir le combat du syndicat Sawt El Amel et des cheminots,

Faites parvenir votre soutien financier à FSFN
Compte LCL 30002-00441-0000008791R-5
IBAN : FR89 3000 2004 4100 0000 8791 R05/
BIC : CRLYFRPP
-------------------
Je m’associe à cet appel
Nom :
Prénom :
Syndicat :
Adresse :
Mail :

Source : Sawt El Amel

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine 48

Même sujet

Actions

Même auteur

Sawt El Amel

Même date

30 avril 2009