Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3439 fois

Cisjordanie -

Comités populaires de surveillance face aux agressions de colons sionistes

Par

On a beaucoup travaillé pour vider la Cisjordanie de l’arme de la résistance à la colonisation qui continue à la dévorer. De plus, les colons ne sont découragés par aucun moyen, ni par les autorités de l’occupation israélienne, ni par l’autorité de Ramallah. Dans cet état d’impunité, ils ne font que multiplier leurs agressions contre tout ce qui est palestinien ; c’est qui est le cas depuis un certain temps.

Comités populaires de surveillance face aux agressions de colons sionistes

Afin de limiter ces agressions, de protéger leurs biens et leurs mosquées, de se protéger, les habitants de la Cisjordanie n’ont d’autre option que de se réunir et s’associer. Ils ont alors mis en place des comités de surveillance, une mesure populaire pour contrarier les menaces des autorités de l’occupation israélienne d’armer tous les colons de Cisjordanie pour attaquer les villes, les villages, les localités et les camps palestiniens.

Protéger l’homme et la terre

Les villages du sud de la ville de Naplouse, au nord de la Cisjordanie , connaissent les plus dures de ces agressions. Pour cette raison, les villages des Qasra et Bourine sont les premiers à avoir construit ces comités où ils ont reçu un large soutien des villageois. Le nombre de jeunes s’activant dans ces comités a considérablement augmenté. Ils s’alternent vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour garder leurs villages, pour observer et stopper les agressions des colons sionistes.

Un jeune du village de Qasra explique à notre Centre Palestinien d’Information (CPI) la nature de leur devoir : « L’autorité palestinienne n’a pu assumer notre protection ; les agressions des colons contre les villages près des colonies sionistes sont de plus en plus intenses, une terreur permanente pour les civils ; nous devions alors faire quelque chose pour protéger nos biens et nos maisons ».

Quelle lâcheté !

Chaque fois qu’il y avait une agression, les villageois se plaignaient, dit-il, auprès des institutions juridiques internationales et locales et aux centres de coordination palestinienne, en vain. Rien ne venait pour nous protéger ; tout au contraire, les agressions s’intensifient de plus en plus : « Nous n’avons alors d’autre choix que de chercher d’autres moyens pour protéger nos biens et nos enfants ».

Il remarque que tous les villageois, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, y participent : « Ils sont prêts à se donner pour défendre leurs terres, leurs maisons. Cela était une raison principale pour appliquer l’idée des comités, rapidement ».

Il remarque également que les colons sont peureux : « Bien que les colons soient armés, ils sont peureux et n’ont pas l’audace d’entrer dans le village s’ils se rendent compte qu’il y a quelqu’un qui les attend, même sans arme, sans rien ».

La résistance

Les habitants appellent à la reprise de la résistance en Cisjordanie . En fait, dit Abou Ahmed au correspondant du Centre Palestinien d’Information (CPI), « les agissements des colons sionistes ne se sont intensifiés qu’après que les appareils d’Abbas ont commencé à protéger les colons sionistes et à pourchasser et arrêter les résistants palestiniens ».

Abou Ahmed se demande pourquoi les agressions des colons sionistes ont augmenté : « Cet augmentation ne constitue pas une preuve pour dire que c’est la protection accordée par l’autorité qui encourage les colons à entrer dans les rues, les localités et les villages palestiniens ».

C’est une affaire bizarre pour Abou Ahmed : « Comment l’autorité protège les groupes de colons qui envahissent les villes, qui envahissent certains lieux sacrés (pour les Musulmans) pour accomplir des prières et des rites juifs, sans que ces services ne fassent quoi que ce soit pour protéger les mosquées et les maisons palestiniennes qui sont l’objet d’agressions sionistes quasi-quotidiennes ? ».

Les habitants de la Cisjordanie croient fermement que la résistance palestinienne devra prendre son rôle de défense de la terre et de l’homme palestiniens, alors que le spectre de la colonisation s’élargit de plus en plus.

Disons enfin que les villes, les villages et les localités palestiniens restent le sujet de toutes sortes d’attaques de la part des colons sionistes, avec la disparition de la résistance. Le Palestinien se demande jusqu’à quand cette situation intenable continuera.

Source : Palestine Info

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Résistances

Même auteur

Palestine Info

Même date

25 septembre 2011