Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1805 fois

Israël -

Commission d’enquête sur les éventuels crimes de guerre israéliens lors de la Seconde Guerre du Liban

Par

Le rapport définitif de la Commission Winograd sur la conduite du gouvernement et des Forces de Défense Israélienne pendant la Seconde Guerre du Liban, devrait inclure l’examen des allégations de crimes de guerre commis par l’IDF lors des combats de l’été dernier.

La commission, dirigée par le juge à la retraite Eliyahu Winograd, a décidé d’examiner les allégations faites par la député de Gauche du Meretz, Zahava Gallon-On, concernant d’éventuels crimes de guerre commis par l’armée.
Les parents des soldats qui ont combattu dans la guerre ont également pris contact avec la Commission Winograd en prononçant des affirmations similaires.

En réponse à ces affirmations, le Président de la Commission d’enquête sur la guerre a déclaré que le rapport définitif de la Commission examinerait les événements de la guerre selon les normes du droit international.

Gal-On a écrit il y a plusieurs semaines à la Commission Winograd, en lui demandant d’enquêter sur la conduite de la guerre d’un point de vue du droit international.

La député du Meretz a déclaré qu’elle avait fait cette demande après que des parents de soldats – qui avaient déjà pris contact avec la commission Winograd – lui avaient demandé de faire pression sur la tenue d’une enquête pour savoir si oui ou non, la conduite de la guerre avait été morale ou non.

Gal-On a déclaré que les graves accusations portées par des organisations des Droits de l’Homme, indiquant que l’IDF avait commis des crimes de guerre et porté atteinte à la population civile libanaise, avaient renforcé sa conviction que ces accusations devaient être prouvées.

Les principales accusations se concentrent sur l'utilisation de bombes à fragmentation par l’IDF qui les aurait lâchées sur des secteurs civils du Sud Liban. Les Nations Unies disent que les bombes à fragmentation qui n’ont pas explosé ont tué 30 civils et fait au moins 180 blessés depuis la fin de la guerre l'été dernier.

Après que la Commission Winograd ait accepté d'enquêter sur l'allégation de crimes de guerre, Gallon-On a déclaré à Haaretz : «Je pense qu'il serait approprié de ne pas traiter seulement un examen des échecs tactiques et stratégiques, mais également d'examiner les aspects moraux

Pendant la guerre au Liban, Israël a tiré des milliers de bombes à fragmentation, en utilisant des roquettes et des bombardements d'artillerie. Dans chaque roquette ou bombe, il peut y avoir plusieurs centaines de bombelettes, qui sont censées se disperser et couvrir une surface de plusieurs centaines de mètres carrés, en explosant en touchant le sol.

Selon un témoignage publié dans Haaretz, Israël a tiré au moins 1.2 million de bombes à fragmentation en utilisant le Système de Roquette à Tirs Multiples (MLRS), qui peut tirer jusqu’à 12 roquettes par minute. Les Nations Unies estiment que 3 millions de ces bombes à fragmentation ont été tirés sur le Liban pendant cette guerre.

Le rapport de Haaretz a également indiqué qu'environ 80% de ces bombes à fragmentation avaient été fabriqués aux Etats-Unis.

Les enquêtes préliminaires du Département d'Etat Américain ont enquêté sur les soupçons qu'Israël aurait violé un accord avec Washington interdisant le tir des bombes à fragmentation sur des centres de population.

En réponse, le sénat américain a inclus dans sa version de la législation sur l’Aide Etrangère de 2008 une clause qui limiterait la possibilité pour Israël d'utiliser l'aide militaire américaine pour acheter des bombes à fragmentation.

Source : http://www.haaretz.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Armement israélien

Même date

26 juillet 2007