Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3299 fois

Israël -

Communiqué du Comité national palestinien pour le Boycott d'Israël - La société civile palestinienne se réjouit de la liquidation d’Agrexco et appelle à célébrer cette victoire du BDS

Par

BNC, 12 septembre 2011
- Les partisans des droits palestiniens crient victoire alors que la cible Agrexco est forcée à la liquidation.
- Les documents du tribunal avertissent que la compagnie est un symbole israélien dont la chute aura des « implications plus larges ».
- Le Comité National Palestinien (BNC) de la campagne boycott, désinvestissement et sanctions appelle le mouvement à fêter internationalement cette victoire et à intensifier les campagnes BDS.

Communiqué du Comité national palestinien pour le Boycott d'Israël - La société civile palestinienne se réjouit de la liquidation d’Agrexco et appelle à célébrer cette victoire du BDS

Les militants pour les droits palestiniens se réjouissent que la première compagnie israélienne d’exportation de produits agricoles Agrexco, qui a été une cible majeure du mouvement boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) en soutien aux droits palestiniens, ait reçu un ordre de liquidation après avoir été incapable de payer ses créanciers.

Agrexco, exportateur israélien appartenant en partie à l’État israélien, est responsable de l’exportation d’une grande partie des produits frais israéliens, dont 60 – 70 % des produits agricoles cultivés dans les colonies illégales israéliennes des territoires palestiniens occupés.

Dans une traduction des documents du tribunal sur le processus de liquidation que le BNC a obtenu, il est clairement indiqué qu’Agrexco agissait comme un outil de l’État israélien, fournissant en réalité des subventions d’État au secteur agricole. Les documents indiquent une critique au gouvernement pour avoir permis à la compagnie de ne pas régler ses dettes et avertissent aussi qu’Agrexco est un symbole israélien primordial et que sa chute aura probablement de grandes conséquences.

Jamal Juma', coordinateur de la campagne Stop The Wall et membre du secrétariat du BNC, a dit : « Nous félicitons et saluons chaudement nos partenaires européens pour leur campagne convaincue et déterminée contre Agrexco. Ce jugement fait suite à la nouvelle que Véolia, une multinationale française qui a perdu des milliards d’euros en contrats municipaux à cause de sa fourniture d’infrastructures aux colonies illégales israéliennes, fait face à une chute financière. Clairement, le mouvement BDS mûrit et fait payer les coûts de la complicité des entreprises avec les crimes de guerre israéliens. Les campagnes stratégiques BDS prouvent, par des succès quotidiens, que le BDS est la forme la plus efficace de solidarité qu’il faut pour mettre en question le système israélien de colonialisme, d’occupation et d’apartheid. »

Adel Abu Ni’meh, directeur de l’Union des Fermiers Palestiniens (PFU), une organisation membre du comité national du BDS palestinien, s’est félicité des nouvelles mais a averti que « les actifs d’Agrexco sont toujours en vente. Nous suivons ceci de près et appelons toutes les compagnies internationales à retirer leurs offres. Les compagnies qui achètent les actifs d’Agrexco et les noms de marque ou qui souhaitent remplacer la compagnie comme premier exportateur agricole israélien seront visées pareillement par le mouvement BDS. »

Agrexco a été visé par des boycotts populaires, des blocages, des manifestations et des actions directes en Europe. En France, une large coalition de la société civile contenant des dizaines d’associations a entrepris une action juridique contre la compagnie et s’est opposée farouchement à la construction d’un terminal à Sète, qui est resté inutilisé depuis sa construction. En Italie et en Grande-Bretagne, les militants ont conduit des actions directes et fait pression sur les supermarchés pour retirer la marque Agrexco. En juillet, une nouvelle coalition d’organisations de plus de 13 pays européens s’est engagée à « mettre fin à la présence d’Agrexco en Europe ». La coalition va examiner les développements et peut débuter de nouvelles campagnes en réponse à l’issue de la liquidation.

Comme l’économiste israélien respecté Shir Hever l’a exposé, la campagne européenne contre la compagnie a été un des facteurs qui ont conduit à sa chute. « On a découvert que la compagnie a produit des rapports trompeurs et n’a pas averti ses investisseurs sur le possible impact de la campagne BDS de boycott des produits de la compagnie. Beaucoup d’agriculteurs ont quitté la compagnie, choisissant de travailler avec d’autres qui n’avaient pas encore été les objets de la campagne BDS, si bien qu’Agrexco est entré dans une crise de liquidités. Plusieurs compagnies ont étudié une enchère pour acheter Agrexco, mais ont retiré leurs offres après une brève recherche, qui a certainement dévoilé la place centrale de la compagnie dans la campagne BDS, parmi d’autres choses, » explique-t-il.

La campagne contre Agrexco a commencé en réponse à l’appel de la société civile palestinienne de 2005 pour des boycotts, des initiatives de désinvestissement et des sanctions contre Israël et ses soutiens jusqu’à ce que l’État se conforme au droit international en mettant fin à son occupation et en démantelant son mur d’apartheid, en assurant l’égalité aux citoyens palestiniens d’Israël et en réalisant le droit des réfugiés à revenir dans leurs foyers, comme le stipule la résolution 194 de l’ONU.
 
Pour plus d’informations et des interviews :
info@bdsmovement.net
En Palestine :  +972 (0) 598 921 821
En Europe : +44 (0) 2032 392 170

 

Source : BDS Movement

Traduction : JPB-CCIPPP

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Boycott

Même auteur

BDS Movement

Même date

13 septembre 2011