Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2192 fois

France -

Compagnies francaises complices de l'occupation, agissons !

Par

> mobilize@stopthewall.org

L'Association Populaire Anti-Apartheid Palestine, Stop The Wall, lance un appel aux citoyens, OGN et groupes d'associations civiles partout en France pour se mobiliser et demander aux compagnies françaises Alstom et Connex de cesser leurs implications dans l'expansion infrastructurelle des colonies autour de Jérusalem.

Ces compagnies font partie d'un consortium qui a obtenu un marché avec les autorités Israëliennes en 2002 pour un projet de réseau ferroviaire urbain d'une valeur approximative de 500 millions d'euros. Elles seront responsables de son opération et de son entretien pendant 30 ans.

Au mois d'août dernier, le projet reçut le feu vert du criminel de guerre Ariel Sharon qui a déclaré lors de la cérémonie d'accords: "Je suis convaincu que ceci doit être fait, et d'ailleurs, tout chose qui sert à renforcer Jérusalem, il faut le construire, l'agrandir et le soutenir pour l'éternité en tant que capitale des Juifs et de l'Etat uni d'Israël, cela doit être fait". Le Maire de l'occupation Uri Lupolianski décrit le projet ferroviaire comme étant "l'accomplissement de Psalm 122".

Le trajet du réseau ferroviaire comprend un certain nombre de colonies juives autour de Jérusalem Est, construites sur des terres palestiniennes confisquées. Il assurera la contiguité de ces colonies aux régions centrales de la ville et leur fournira une liaison de transport vitale. Le projet joue un rêle clé dans le support et le maintien de ces colonies, les assurant d'être une installation permanente sur les territoires palestiniens.

Le projet, un partenariat privé-publique (PPP) entre le gouvernement israelien d'occupation et le consortium, dépend de la bonne volonté des groupes d'entreprise internationnaux à fournir un apport énorme de capital. En retour, les compagnies françaises tireront des profits et dividendes considérables sur cette periode de 30 années, de l'argent salit par le sang et la misère des Palestiniens qui sont en ce moment expulsés de Jérusalem.


Enfermés derrière un mur d'Apartheid de 8 mètres de haut, de routes réservées au colons juifs, pleines de postes de contrêle, les Palestiniens vont devoir faire face à une nouvelle vague de nettoyage éthnique, les forçant hors de leurs terres dans des Bantustans incohérants et misérables, pas seulement dans Jérusalem mais aussi à travers la totalité de la Cisjordanie .


Mr Le Président Abbas de l'AP et le Ministre des Affaires Étrangères Mr Al-Qidwa ont même mentionné la question auprès de Mr Le Président Chirac et du gouvernement français lors de leur visite en Europe la semaine dernière.

Mr Chirac a promis de s'occuper de la question mais a déclaré que le projet ne changera pas la position de Jérusalem Est.

Ceci ne parvient pas à discerner les réalités que le projet sous-entend, et ne fera qu'accroître l'isolement des quartiers palestiniens déjà disparates, et permettera aux colons Zionistes de continuer leur domination de la ville.

Nous lançons cet appel aux citoyens europeens de conscience et leur demandons de faire pression sur le gouvernement français et le Président Jacques Chirac pour demander qu'ils forcent Connex et Alstom à mettre fin à leur engagement dans des projets qui enfrainent les lois internationnales et qui luttent contre nos droits, en tant que Palestiniens, de vivre dans notre capitale.

Demandez une fin à la complicité dans l'occupation qui cherche à nous chasser de nos terres!

Non à l'expansion soutenue des colonies !

Pour une Palestine Libre !!!

Non à l'infrastructure coloniale à Jerusalem ! !


The Grassroots Palestinian Anti-Apartheid Wall Campaign
Phone : +972-52-285-610
Mail : mobilize@stopthewall.org



Comment agir :

• Ecrire au Président de la République
Par mail : http://www.elysee.fr/ecrire/mail.htm

Ou par voie postale (votre courrier est alors dispensé d'affranchissement), à l'adresse suivante :
Monsieur le Président de la République
Palais de l'Elysée
55, rue du faubourg Saint-Honoré
75008 Paris


• Ecrire au Premier Ministre français :
http://www.premier-ministre.gouv.fr/fr/p.cfm?ref=6959


• Ecrire au Ministère des Affaires Etrangères :
http://www.france.diplomatie.fr/courrier/default.asp?code=actu


Protestez également sur le site d'Alstom


N'hésitez pas, écrivez massivement. Nous devons empêcher ces
compagnies françaises de contribuer à l'apartheid et à l'occupation.

Faites signer des pétitions sur les marchés, autour de vous, contre ce nouvel acte de brigandage et de barbarie et envoyez les pétitions au président de la république.


Non au tramway en Palestine occupée

En soutien à l'appel des 172 organisations palestiniennes, nous appelons les salariés, les syndicats, les partis politiques qui défendent le droit et la justice en Palestine de se mobiliser contre ce projet qui bafoue les droits nationaux et légitimes du peuple Palestinien.

La solidarité internationale s'impose.

Nous demandons :

• Le retrait du projet,

• Des sanctions et boycott contre Israël afin d'en finir avec le régime colonial et d'Apartheid comme à l'époque pour l'Afrique du Sud.


A l'occasion de la réunion des dirigeants d'Alstom
Jeudi 17 novembre 2005
Rassemblement de 16h30 à 18 heures
Devant l'espace Cardin à St.Ouen
35 Bd. Victor Hugo 93400 ST-OUEN
Métro Mairie de St-Ouen





Lire l'article du Monde du 5 novembre 2005

Source : Stop The Wall

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

France

Même sujet

Boycott

Même auteur

Stop The Wall

Même date

20 novembre 2005