Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 995 fois

Liban / Israël -

Conclusion du deuxième cycle de négociations sur la démarcation des frontières maritimes

Par

30.10.2020 - Le Liban et l'entité "israélienne" ont conclu le deuxième cycle - qui s'est tenu mercredi et jeudi - de pourparlers indirects sur la délimitation des frontières sur une base de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) au Sud-Liban.

Le prochain cycle de négociations devrait avoir lieu le 11 novembre, ont rapporté les médias locaux.

Les pourparlers de deux jours ont commencé à 10 heures et devaient durer jusqu'à 12 heures mais ne se sont pas terminés avant 14 heures environ.

Les deux parties ont tenu des discussions qui ont approfondi les aspects techniques de la délimitation de la frontière maritime mercredi, au cours desquelles le Liban a présenté une nouvelle position maximaliste ajoutant 1.430 kilomètres carrés supplémentaires à sa revendication en tant que partie du territoire libanais, en plus de la zone déjà contestée de 860 kilomètres carrés que les deux parties disent se trouver dans leur zone économique exclusive respective et qui apporte ce qui est maintenant un champ de gaz israélien dans le territoire contesté.

Le Liban est représenté par une délégation mixte civilo-militaire, dirigée par le colonel de marine Mazen Basbous.

Les pourparlers indirects se déroulent sous les auspices des Nations unies et des États-Unis, qui ont déclaré dans une déclaration publiée jeudi dernier qu'ils "gardent l'espoir que ces négociations conduiront à une résolution tant attendue".

Le président du Parlement libanais, Nabih Berri, qui a annoncé au début du mois que le Liban avait finalement conclu un accord pour la tenue des pourparlers, a réitéré mercredi que ces négociations ne signifiaient pas que la normalisation des relations avec l'entité "israélienne" suivrait.


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.