Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3042 fois

Suisse -

Conférence Durban II sur le racisme : Boycott des Etats-Unis et de l’Italie ; la France et le Royaume Uni participeront sous condition

Par

"Le ministre des affaires étrangères Franco Frattini a décidé que l'Italie retirait sa délégation car elle n'approuve pas le projet de déclaration qui contient des phrases inacceptables, agressives et antisémites", a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère.

ONU : l'Italie ne participera pas à la Conférence "Durban II" sur le racisme

L'Italie ne participera pas à la Conférence "Durban II" de l'ONU sur le racisme, qui doit se tenir fin avril à Genève, a annoncé vendredi un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

"Le ministre des affaires étrangères Franco Frattini a décidé que l'Italie retirait sa délégation car elle n'approuve pas le projet de déclaration qui contient des phrases inacceptables, agressives et antisémites", a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère.

Les Etats-Unis ont annoncé la semaine dernière qu'ils ne participeraient pas à la conférence également en raison de désaccords avec le projet de déclaration qui "focalise la critique sur Israël" et restreint "de façon inacceptable la liberté d'expression sous couvert de diffamation de la religion" selon eux.
Israël et le Canada ont déjà annoncé qu'ils boycotteraient la conférence de Genève.

Le Royaume-uni a conditionné son soutien à "Durban II" à un "changement de cap" dans la préparation du projet de déclaration, tandis que la France a affirmé qu'elle n'hésiterait pas à s'en retirer si Israël devait être "stigmatisé".

La Conférence "Durban II" sur le racisme doit se dérouler du 20 au 24 avril au Palais des Nations à Genève. Elle doit assurer le suivi de celle qui s'était déroulée en 2001 dans la ville sud-africaine et s'était terminée dans la confusion et sur des accusations d'antisémitisme.

Les Etats-Unis et Israël avaient claqué la porte en protestant contre le ton anti-israélien de la réunion.

Le Congrès juif européen a appelé mardi les pays de l'Union européenne à boycotter la conférence de l'ONU contre le racisme ("Durban II") prévue en avril à Genève, qu'il a qualifiée de "tribunal anti-israélien".


PARIS, 2 mars 2009 (AFP) - Durban II : la France prête à se retirer si Israël est stigmatisé"

François Fillon a affirmé lundi que la France n'accepterait "pas qu'Israël soit stigmatisée", lors de la conférence de l'ONU dite de "Durban II" contre le racisme, qui se tient en avril à Genève, et que si c'était le cas, elle était prête "à se retirer".

Le Premier ministre s'exprimait lors du dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de france (Crif), à Paris.

"Je sais que l'événement (ndlr Durban II) vous inspire des inquiétudes légitimes", a affirmé M. Fillon.

"Je veux vous assurer que si la France participe à ses préparatifs, elle le fait aussi dans l'esprit le plus exigeant. Notre détermination à combattre l'antisémitisme en France se double d'une extrême vigilance, vis-à-vis de ses manifestations à l'étranger", a dit M. Fillon.

"Si la lutte contre le racisme est impérative, elle ne saurait être le prétexte aux mêmes amalgames et aux mêmes hypocrisies qu'en 2001", a-t-il affirmé, en allusion à la première conférence de ce type, à Durban, en Afrique du Sud, qui avait donné lieu à des prises de position antisémites.

"Nous n'accepterons pas que l'État d'Israël soit stigmatisé, que sa politique soit calomniée, ni que la communauté juive, dans son ensemble, soit flétrie", a-t-il dit.

"Nous n'hésiterons pas, dans le cas contraire, en lien avec nos partenaires européens, à en tirer toutes les conséquences, et si nécessaire à nous retirer de cet exercice. Il est hors de question d'être spectateurs à Genève des dérives que nous combattons obstinément à Paris", a ajouté M. Fillon.

Avant lui, Richard Prasquier, président du Crif, avait souhaité que la France ne participe pas à la conférence au cas où la réunion se transformerait en tribune antisémite, laissant "l'Iran, la Libye et Cuba définir ce que doivent être les Droits de l'Homme".

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Suisse

Même sujet

Collabos

Même auteur

AFP

Même date

6 mars 2009