Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2033 fois

Syrie -

Damas rejette la loi israélienne sur le référendum sur le Golan

Par

DAMAS, 23 nov 2010 (AFP) - La Syrie "rejette en bloc" la nouvelle loi israélienne imposant un référendum avant tout retrait du plateau du Golan et de Jérusalem-Est, a affirmé mardi le ministère des Affaires étrangères.

"La Syrie rejette en bloc cette mesure israélienne qui ne change en rien le fait que le Golan est une terre syrienne qui ne peut faire l'objet de négociations", a indiqué le ministère dans un communiqué.

"Le retour (à la Syrie) du plateau du Golan en entier jusqu'à la ligne du 4 juin 1967 (avant la guerre israélo-arabe de 1967), est le principe pour faire la paix", affirme le texte.

Mais cette décision israélienne "fait fi de la loi internationale et de la volonté de la communauté internationale qui considère que Jérusalem-Est et le Golan syrien sont des territoires arabes occupés", poursuit le communiqué.

Israël occupe Jérusalem-Est, à majorité palestinienne, et le plateau du Golan depuis la guerre de juin 1967, et les a annexés respectivement en 1967 et en 1981, des annexions non reconnues par la communauté internationale.

L'adoption par Israël de cette loi "montre qu'il rejette les principes d'une paix juste et globale prévus par les résolutions 242 et 338 du Conseil de sécurité de l'ONU et par le principe de l'échange de la terre contre la paix", indique le ministère syrien.

Cette loi "s'adresse à ceux qui se font encore des illusions sur le gouvernement israélien et qui pensent qu'il recherche la paix", selon le texte.

Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de leur futur Etat, tandis que la Syrie exige, pour conclure un traité de paix, la restitution totale du Golan jusqu'aux rives du lac de Tibériade, principale réserve d'eau douce d'Israël, qui s'y refuse.

Le Parlement israélien a adopté lundi une proposition de loi imposant un référendum avant tout retrait du Golan et de Jérusalem-Est, imposant ainsi un préalable à la ratification de tout traité de paix avec la Syrie et les Palestiniens.

rm/vl

AFP 231507 NOV 10




Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Syrie

Même sujet

Même auteur

AFP

Même date

23 novembre 2010