Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 5690 fois

Cisjordanie -

Dans la presse israélienne : Israël présente une nouvelle carte de la Cisjordanie pendant les négociations

Par

Dans un rapport non confirmé par les sources officielles, le quotidien israélien, Jerusalem Post, indique qu'Israël a présenté une carte de la Cisjordanie dans laquelle Israël contrôlera 8,5% des terres (dont les plus fertiles et les ressources en eau).
Et ceci pendant que des négociations continuent en Egypte entre la partie de l'Autorité Palestinienne dirigée par le Fateh et les autorités israéliennes.

Dans la presse israélienne : Israël présente une nouvelle carte de la Cisjordanie pendant les négociations


Le Jerusalem Post dit avoir reçu cette information de sources palestiniennes proches des négociations. Selon ces sources, la nouvelle carte présentée par Israël n'est pas acceptable par le côté palestinien, puisque les Palestiniens veulent qu'Israël se retire aux frontières de 1967, comme exigé par la loi internationale et les nombreuses résolutions des Nations Unies.

Selon l'article de presse israélien (voir ci-après), les négociateurs palestiniens sont prêts à concéder à Israël 1,8% de la Cisjordanie , mais pas plus.

Israël ayant continuellement poursuivi son expansion et n'ayant jamais déclaré les frontières de son Etat, plus de 500.000 Israéliens vivent maintenant sur des terres saisies illégalement en Cisjordanie et à Jérusalem Est. La plupart d'entre eux s'y sont installés depuis 1990. La partie la plus controversé de l'expansion israélienne fut la prise de Jérusalem Est, que tant Israël que la Palestine considère comme leur capitale.

Historiquement, Jérusalem Est est constituée de Palestiniens, mais depuis 1990, beaucoup d'entre eux ont été forcés à quitter leur terre, leurs maisons ont été démolies et 250.000 Israéliens se sont installés sur le secteur, dans des centaines de nouveaux appartements.

Il n'est pas précisé pour le moment la superficie de Jérusalem Est dont Israël s'emparerait, sur la nouvelle carte, mais il est vraisemblable qu'elle y inclut la plus grande partie.

Depuis 1996, les autorités israéliennes ont affiché leur projet de prendre le contrôle de Jérusalem Est, d'en expulser les Palestiniens et de la rattacher officiellement à Israël.

"D'après une nouvelle carte, Jérusalem* offre 91% de la Cisjordanie "
Jerusalem Post, 25.05.2008

Des responsables palestiniens proches des pourparlers de paix ont déclaré dimanche qu'Israël a présenté une carte de retrait de la Cisjordanie qui laisse environ 8,5% du territoire entre les mains d'Israël, chiffre moindre que sur un projet précédent, mais toujours plus important que ce que les Palestiniens sont prêts à accepter.

Le négociateur palestinien Saeb Erekat et d'autres officiels de l'Autorité Palestinienne ont déclaré au Jerusalem Post que le rapport n'était pas confirmé.

Dimanche également, le Président de l'Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas a été cité comme ayant dit à ses partisans que les négociations n'avaient fait aucun progrès depuis qu'elles ont repris en novembre dernier, avec une promesse au président US George W. Bush d'essayer de parvenir à un traité de paix global pour la fin de l'année.

Les responsables palestiniens ont dit qu'Israël avait présenté une nouvelle carte, il y a trois jours, lors d'une session de négociation. D'après la dernière carte présentée par Israël,

12% de la Cisjordanie restaient en Israël. Israël veut garder la partie de la Cisjordanie qui comprend les principaux blocs de colonie, et offrirait des parties de terre à l'intérieur d'Israël en échange. Ces terres seraient entre Hébron, au sud de la Cisjordanie , et Gaza – du moins une voie à travers Israël pour relier les deux territoires.

Les officiels, parlant sous anonymat parce que les négociations sont conduites en coulisses, ont dit que les Palestiniens n'étaient prêts à troquer que 1,8% de la Cisjordanie contre la terre israélienne.

Les responsables israéliens ont refusé de faire tout commentaire.
Un des officiels palestiniens a dit que le chiffre de 8,5% de terre cisjordanienne qu'Israël garderait selon sa nouvelle carte n'inclut pas Jérusalem Est, où Israël a construit un cordon de banlieues juives qu'il a l'intention de garder. Israël veut repousser la question de Jérusalem jusqu'à la fin du processus.

Abbas a dit son scepticisme sur les projets de reprise des discussions.

"Les négociations avec Israël n'ont abouti à rien jusqu'à maintenant", a dit Abbas lors d'un réunion du Conseil Révolutionnaire du Fatah, selon un article paru dimanche dans le journal al-Ayyam, affilié au Fatah, et confirmé par des participants à la réunion.

"Les problèmes intérieures tant en Israël qu'aux USA détournent l'attention de la construction de la paix", a dit Abbas aux dirigeants du Fatah.

"Je crains que l'accusation de corruption contre Olmert et la préoccupation américaine sur les élections présidentielles n'affectent de façon négative les négociations", a dit Abbas, selon Salah Taameri, membre du Conseil.

* Le gouvernement israélien à Jérusalem (ndt)

Sur la sionisation galopante d'Al-Qods, lire, entr'autres:

- Alt-Arch : De Shiloah à Silwan – Urgent

- Rapport : Intensification de la colonisation à Jérusalem depuis Annapolis


Voir la nouvelle carte détaillée de la partition proposée par Israël - FMEP

Source : IMEMC

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Collabos

Même auteur

Saed Bannoura

Même date

26 mai 2008