Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1181 fois

Palestine occupée -

Déclaration de la Communauté Khan Al-Ahmar - Pour diffusion immédiate

Par

Déclaration publiée, en anglais, par Manal Tamimi (Facebook) Traduction MR pour ISM-France.

05.07.2018 - La communauté de Khan al-Ahmar, rejointe par des défenseurs des droits de l’homme, des comités populaires et des responsables palestiniens, remercie tous les membres de la communauté internationale, ainsi que les organisations internationales, les diplomates des Nations Unies, de l’Union européenne et de nombreux gouvernements européens pour leur soutien et toutes leurs tentatives pour stopper la menace imminente de démolition.

Déclaration de la Communauté Khan Al-Ahmar - Pour diffusion immédiate

Le 4 juillet 2018, les forces israéliennes ont pris des mesures pour commencer à démolir Khan al-Ahmar, et ainsi déplacer de force la communauté bédouine palestinienne qui y vit. Mercredi matin, les forces israéliennes ont brutalement attaqué les résidents locaux et les activistes qui tentaient de protéger la communauté, blessant 35 personnes, dont quatre ont dû être hospitalisées, et arrêtant 13 personnes, dont une femme de 19 ans, Sara Abu Dahouk.

C'est la deuxième fois que la communauté de Khan al-Ahmar est confrontée à un déplacement forcé. En 1948, les membres de la communauté bédouine ont trouvé refuge à Khan al-Ahmar après avoir été expulsés de leurs maisons à Tal Erad.

Le ciblage israélien des Palestiniens tels que les Bédouins à Khan al Ahmar, Al Araqib et Um Al Hiran dans le Néguev, dessine un schéma clair de discriminations qui ne connaît pas de limites légales : elles rompent avec tous les cadres juridiques internationaux et s'appliquent à la fois dans le Territoire palestinien occupé et dans Israël proprement dit.

Khan al-Ahmar illustre l'objectif israélien d'un déplacement forcé généralisé et systématique des Palestiniens et leur remplacement par des colons israéliens, comme partie intégrante du vaste plan d'annexion rampante d'Israël. Sous des formes variées, ces politiques et pratiques partagent une force sous-jacente commune : le transfert forcé des Palestiniens en fonction de leur appartenance ethnique, sous l'apparence de la légalité.

Avec l'implantation du plan «E1», Israël a l'intention de démolir la communauté de Khan al-Ahmar pour faire place à la construction de davantage d’unités coloniales illégales. Cela sert le double objectif de relier les colonies israéliennes illégales existantes de "Kfar Adumim" et de "Maale Adumim" à Jérusalem, et de couper Jérusalem-Est du reste de la Cisjordanie .

Bien que ces actions aient été condamnées par les Palestiniens et la communauté internationale, la population de Khan al-Ahmar est toujours confrontée aux dangers d'être déplacée de force et de devenir sans domicile. Une action plus énergique est nécessaire pour affronter la machine coloniale implacable d'Israël.

Après le déplacement illégal de l'ambassade américaine à Jérusalem, Israël s’est senti particulièrement encouragé à prendre des mesures plus sévères contre les Palestiniens vivant à proximité de Jérusalem.

Nous appelons donc la communauté internationale, les amis et les camarades de Khan al-Ahmar à prendre des mesures claires et rapides contre cette injustice d’un déplacement violent et brutal de la communauté bédouine palestinienne pour la deuxième fois par Israël, la puissance occupante. La destruction gratuite de biens et le déplacement forcé de civils sont interdits par le droit international humanitaire, violent les garanties les plus élémentaires des droits de l'homme et sont considérés comme suffisamment graves pour être criminalisés en vertu du Statut de Rome.

Il est temps de s'opposer à ces politiques emblématiques de violations graves des droits de l'homme. Guidée par la boussole de la justice et des droits de l'homme, la communauté internationale doit tenir Israël pour responsable de ses crimes, du déplacement des Palestiniens et de la violation flagrante de la communauté bédouine palestinienne de Khan al-Ahmar.

Pour plus d'informations, contactez Mahmoud Abu Dahouk au +972597530875


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine occupée

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même date

5 juillet 2018