Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2759 fois

ONU -

Démission du rapporteur spécial de l’ONU sur les territoires palestiniens

Par

Le rapporteur spécial de l'ONU sur la situation des droits de l'homme dans les Territoires palestiniens a présenté lundi sa démission car Israël ne l'a jamais autorisé à pénétrer dans ces territoires.

Démission du rapporteur spécial de l’ONU sur les territoires palestiniens

Makarim Wibisono, rapporteur spécial des Nations unies, a indiqué que ses demandes multiples étaient restées lettre morte depuis 18 mois. Il a exprimé sa "forte inquiétude face au manque de protection des Palestiniens victimes de violations des droits de l'homme et du droit humanitaire international".

Le diplomate indonésien quittera ses fonctions le 31 mars, à la fin de la prochaine session du Conseil des droits de l'homme devant lequel l'expert présentera son dernier rapport.

M. Wibisono avait pris ses fonctions en juin 2014, succédant à l’américain Richard Falk qui n’avait pas non plus été autorisé par Israël à se rendre dans les territoires palestiniens.

« Israël » a toujours rejeté l'existence de cette fonction d'enquêteur indépendant, accusant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU de parti-pris anti-israélien.

Le ministère des Affaires étrangères israélien prétend que "les droits de l'homme des Israéliens sont violés par les Palestiniens, et tant que le Conseil ignorera cet aspect, il ne sera pas pris au sérieux comme entité respectueuse des droits de l'homme".

Le rapporteur spécial est considéré comme l’expert de l’ONU le plus haut placé sur la question des droits de l’Homme dans les Territoires palestiniens. Il est nommé par le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, une institution avec laquelle « Israël » a des relations conflictuelles.

« Israël » a boycotté à plusieurs reprises des sessions de ce Conseil, qu’elle considère comme un organe "entièrement politisé".

Source : Al Manar

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

ONU

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Al Manar

Même date

5 janvier 2016