Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2312 fois

Liban -

Des Libanais du Sud repoussent les provocations des Casques bleus français

Par

Parce que les maisons des habitants du Liban-sud sont inviolables voire sacrées, parce que la FINUL a agi derrière le dos de l’armée libanaise, la réaction a été de la taille de la provocation à laquelle il est difficile de garder son sang-froid.

Des Libanais du Sud repoussent les provocations des Casques bleus français


En effet, surprenant tout le monde, et sans même avertir ou même coordonner avec l’armée libanaise, les forces françaises opérant dans le cadre de la FINUL ont tenté d’assiéger une maison du quartier résidentiel dans la ville méridionale de Khirbat Silm, un prélude à un raid sur un certain nombre de maisons voisines.

Un acte qui a provoqué la colère des habitants de la région, qui dans un geste spontané, sont sortis de leur maisons protestant contre ce qu’ils estiment une violation de leur maisons sacrées, obligeant la force internationale à rebrousser chemin sous une grêle de pierres d'autant plus que l'armée libanaise n'était pas au courant de cette démarche.

Après le retrait de la force internationale, une autre force onusienne a tenté de pénétrer le village Bir el-Salesel, sauf qu’elle a été mal accueillie par les habitants du village qui ont organisé un sit-in, coupant la route avce des pneus, empêchant l'entrée de la FINUL, les soldats ont tiré en l'air pour intimider les manifestants, et l'un de ses véhicules a écrasé un de ses éléments avant de heurter une voiture garée sur le côté de la route.

L'armée libanaise est alors intervenue, calmant les habitants et réouvrant la route après le retrait de la force internationale en dehors de la ville.

Commentant les faits, Yasmina Bouziane, porte-parole de la FINUL, a affirmé que suite aux explosions signalées dernièrement au village Khirbit Selem, Liban Sud, une patrouille de la FINUL était présente, à une distance de un kilomètre de l'endroit des explosions, pour poursuivre l'enquête, lorsqu'une centaine de personnes se sont rassemblées et ont lancé des pierres sur les soldats de la FINUL.

La porte-parole poursuit et ajoute que la FINUL a déployé des forces supplémentaires lorsque le nombre de protestataires a augmenté, et ce pour contenir la situation. Une des patrouilles de la FINUL a même tiré en l'air avant de quitter le village pour disperser les manifestants.


Source : Al Manar

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Liban

Même sujet

Collabos

Même auteur

Al Manar

Même date

19 juillet 2009