Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2008 fois

Israël -

Des Rabbins israéliens ont poussé à une “Guerre de Religion” à Gaza

Par

Des rabbins de l'armée israélienne ont dit aux soldats sur le champ de bataille pendant la guerre à Gaza de janvier qu’ils se battaient dans une "guerre de religion" contre les «Gentils» (ndt : Non-juifs), selon un témoignage d’un commandant de l'armée publié vendredi.

Des Rabbins israéliens ont poussé à une “Guerre de Religion” à Gaza


Photo : Le rabbin Avichai Rontzki, qui a le grade de général de brigade, appelait à une guerre de religion

"Leur message était très clair: nous sommes le peuple juif, nous sommes arrivés à cette terre par un miracle, Dieu nous a ramenés sur cette terre et maintenant, nous avons besoin de nous battre pour expulser les «Gentils» (ndt : Non-juifs) qui gênent notre conquête de cette terre sainte,» a-t’il déclaré.

Le témoignage de Ram, un pseudonyme pour protéger l'identité du soldat, a été publié dans le journal de Gauche Haaretz au deuxième jour des révélations qui ont ébranlé l'armée israélienne. (http://haaretz.com/).

Cette information a été divulguée lors d'une réunion du 13 févrieroù des membres des forces armées ont partagé leurs expériences dans la bande de Gaza.

Certains anciens combattants, des anciens de l’école militaire des Force d’Occupation Israélienne (FOI), ont parlé des assassinats de civils et de leur impression qu’un profond mépris envers les Palestiniens avait envahi les rangs des forces israéliennes.

Haaretz et le quotidien Maariv, qui a également publié des témoignages, ont cité plus d'une demi-douzaine de soldats et d'aviateurs. Le directeur de l'institution, Danny Zamir, a confirmé jeudi que les témoignages publiés étaient authentiques.

Dans de longs extraits publiés dans son édition "Week End" de vendredi, le quotidien cite "Ram" comme disant que son impression sur l’opération de 22 jours était «le sentiment d'une mission quasi-religieuse".

Il y avait une énorme différence entre ce que nous envoyait le Corps de l'Education et ce que nous envoyait le rabbinat des FOI", dit-il. Les brochures du corps racontait l’histoire de la lutte d’Israël dans la bande de Gaza de 1948 à nos jours, mais le message du rabbinat donnait le sentiment que «cette opération était une guerre de religion".

Le rabbinat des FOI fournit des services religieux, y compris la supervision de la préparation de la nourriture cachère, des livres de prières, des sessions de prière et des conseils religieux à tout soldat qui veut y participer. La participation n'est pas obligatoire.


RELIGION DANS L’ARMEE

Le Centre Palestinien pour les Droits de l'Homme (PCHR) a annoncé que le nombre de morts Palestiniens au cours de la guerre était de 1417 : 926 civils, 236 combattants et 255 officiers de police. Les responsables israéliens ont contesté ces chiffres. Treize Israéliens ont été tués.

Israël fait face à des critiques mondiales au sujet de ses agressions dans les zones densément peuplées de la bande de Gaza pendant la guerre lancée avec l'objectif déclaré de mettre fin aux attaques à la roquette du Hamas et d'autres groupes de militants islamiques dans la bande de Gaza sur ses villes du sud.


L'Etat juif tente d'équilibrer les besoins de sa majorité non-pratiquante avec la tradition religieuse. Alors que l'armée ne fournit pas de données sur la disposition de ses troupes, des observateurs signalent un nombre anormalement élevé de soldats et d'officiers portant des kippas - un symbole de la foi juive.

Une semaine après la guerre dans la bande de Gaza qui s’est terminée le 18 janvier, le groupe israélien des droits de l'homme, Yesh Din, a demandé au Ministre de la Défense Ehud Barak, de limoger l'aumônier en chef, le rabbin Avichai Rontzki, qui a le grade de général de brigade.

Yesh Din dit qu'il a distribué une brochure aux soldats combattant dans le conflit à Gaza citant un rabbin israélien ultranationaliste disant que faire preuve de pitié envers un "ennemi cruel" était "terriblement immoral" et informant les soldats qu’ils se battaient contre "des assassins".

Barak a répondu jeudi aux révélations des FOI en répétant la description israélienne de ses forces armées comme étant la plus morale au monde. L'armée israélienne a déclaré que son assesseur général avait ordonné une enquête.

Source : http://www.reuters.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Crimes de guerre

Même date

21 mars 2009