Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2089 fois

Egypte -

Des centaines d'Egyptiens continuent d'exiger l'annulation des amendements constitutionnels

Par

Des centaines de manifestants maintiennent leur sit-in Place Tahrir ce samedi matin pour exiger l'annulation de la Déclaration constitutionnelle complémentaire et pour protester contre le retard dans l'annonce des résultats des élections présidentielles. Hier vendredi, des centaines de milliers ont participé à une protestation de masse appelant au "retour de la légitimité".

Des centaines d'Egyptiens continuent d'exiger l'annulation des amendements constitutionnels

Place Tahrir au Caire, le 22 juin. © AFP
L'appel à manifester provenait de plusieurs forces politiques et révolutionnaires ; le Parti Liberté et Justice des Frères musulmans, le Parti Nour dirigé par les safafistes, le Mouvement des jeunes du 6 avril, les Socialistes révolutionnaires et le Front libre pour un changement pacifique y ont participé.

Le mouvement des jeunes Masrena a aussi annoncé qu'un sit-in commencerait rue Mohamed Mahmoud et durerait jusqu'à l'annulation de la Déclaration constitutionnelle complémentaire et du décret donnant le droit à la police militaire et aux services secrets d'arrêter des civils. Le mouvement exige également que le Parlement ne soit pas dissout tant qu'un référendum permettant au peuple égyptien de s'exprimer n'aura pas lieu.

Le Conseil suprême des forces armées (CSFA) a publié un communiqué vendredi qui décrit l'annonce des Frères musulmans sur le résultat du second tour des élections présidentielles avant l'annonce officielle comme "injustifiée" et comme la principale raison de la division et de la confusion qui prévalent actuellement sur la scène politique.

Le CSAF affirme que la Déclaration constitutionnelle complémentaire, publié dimanche soir, est "une mesure nécessaire, requise en ce moment critique de notre nation."

Le communiqué dit que "toutes les décisions prises par le CSAF sont motivées par l'intérêt suprême du pays."

Pendant ce temps, les Egyptiens attendent de savoir qui est le premier président du pays, suite au soulèvement 25 Janvier. La Commission des élections présidentielles doit tenir une conférence de presse internationale pour annoncer les résultats de l'élection présidentielle.

Le premier tour a désigné deux candidats, Mohamed Morsy, candidat des Frères musulmans, et l'ancien premier ministre Ahmed Shafiq.

Source : Egypt Independent

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Egypte

Même sujet

Résistances

Même date

23 juin 2012