Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4240 fois

Palestine 48 -

Des colons vandalisent des cimetières islamique et chrétien à Jaffa

Par

Dans la nuit de vendredi à samedi, veille de la fête juive de Yom Kippur, un groupe d'extrémistes israéliens a profané deux cimetières, l'un islamique et l'autre chrétien, à Jaffa ; ils ont cassé des pierres tombales et inscrit des slogans anti-arabes et anti-musulmans sur les murs des mausolées, a rapporté l'agence de presse Wafa.

Des colons vandalisent des cimetières islamique et chrétien à Jaffa

Photo Ma'an News
Lorsqu'ils sont entrés dans le cimetière samedi matin, des résidents palestiniens de Jaffa ont découvert que des vandales avaient dévasté leur cimetière, tagué les slogans "Mort aux Arabes" et "Prix à Payer", en référence à une campagne de représailles lancée par des colons israéliens contre les Palestiniens en Cisjordanie ) sur les murs de tombeaux. Les témoins ont ajouté que le groupe a également fracturé un cimetière chrétien orthodoxe près de al-Kazakhana et détruit plusieurs tombes.

Sheikh Ibrahim Sarsour, responsable du Mouvement d'unité arabe à Jaffa, a condamné les attaques israéliennes contre les lieux saints islamiques qui sont devenues un problème continuel, peu investigué par la police israélienne. Il a ajouté que cette police n'a toujours arrêté aucun des criminels accusés d'avoir perpétré ces crimes sont la population arabe et musulmane de Jaffa.

Dans une lettre adressée au Premier ministre israélien Benamin Netanyahu, au président israélien Shimon Peres et au ministre israélien de la Sécurité intérieure, Ohronovic, il a écrit que les Palestiniens ne se sont pas encore remis de l'incendie de la Mosquée al-Nour, dans le village de Touba Zanghriyya le 3 octobre.

Il a affirmé dans son courrier que les attaques étaient soutenues, directement ou indirectement, par les responsables israéliens. Certains d'entre eux ont fait des déclarations publiques approuvant de telles attaques contre la population non juive d'Israël.

Photo


Même le Premier ministre Benjamin Netanyahu, dans son récent discours aux Nations Unies, a exprimé son respect et son soutien au Rebbe Loubavitch, controversé pour avoir affirmé en de multiples occasions que la vie des non-Juifs avait beaucoup moins de prix que celle des Juifs, et que le meurtre d'un non-Juif par un Juif ne constituait pas un homicide.

Samedi, le président israélien Shimon Peres a condamné le vandalisme, disant que "c'est un acte criminel qui nous déshonore contraire aux valeurs éthiques de la société israélienne."

Sarsour a ajouté que ce soutien a encouragé les extrémistes à attaquer le cimetière historique de al-Kazakhanan à Jaffa et à démolir des tombes.

"Je ne suis pas étonné qu'il y ait une nouvelle attaque sur un site saint musulman, à peine quelques jours après l'incendie de la mosquée. Il y a en Israël une tendance nette vers un extrémisme croissant, comprenant le harcèlement et les agressions contre les Musulmans et les Arabes," a dit le Sheikh. "La police et les forces de sécurité israéliennes ne protègent pas les citoyens palestiniens d'Israël."


Source : IMEMC

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine 48

Même sujet

Attaques de Colons

Même date

9 octobre 2011