Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1758 fois

Palestine -

Des délégués Fatah à la conférence de Bethléem demande une enquête sur la mort d’Arafat

Par

Alors que la conférence du Fatah, qui se tient à Bethléem, entrait dans sa deuxième journée, des délégués ont critiqué la direction du mouvement pour ne demander une enquête sur la mort de feu le Président Yasser Arafat, et l’ont fustigée pour ne pas insister sur cette investigation.

Les demandes ont eu lieu pendant la session du soir, le deuxième jour de la conférence, mercredi.

La question de la mort d’Arafat a refait surface le mois dernier, après qu’un dirigeant du Fatah en exil, Farouq Qaddoumi, ait déclaré qu’il accusait le Président palestinien Mahmoud Abbas, ainsi que le leader Fatah de haut rang, Mohammad Dahlan, d’être impliqués dans un complot israélien pour empoisonner Arafat.

Le 17 juillet dernier, Qaddoumi avait dit à Al-Jazeera basé au Qatar que l’ancien premier ministre Ariel Sharon et Mohammad Dahla, qui dirigeait les forces de la sécurité palestinienne dans la Bande de Gaza, étaient impliqués dans le complot, ainsi que Mahmoud Abbas.

Abbas a ensuite dit que les allégations de Qaddoumi étaient fausses et visaient à torpiller la conférence du Fatah.
Qaddoumi a affirmé détenir des documents vieux de 5 ans prouvant son affirmation, tandis qu’Abbas déclarait que si Qaddoumi était réellement en possession des prétendus documents, « alors pourquoi ne les lui présentait-il pas ? »

L’un des points principaux à l’ordre du jour de mercredi était la manière dont les délégués Fatah de la Bande de Gaza, que le Hamas a empêché de quitter la région côtière, seraient élus. Une des suggestions fut de permettre aux membres Fatah de Gaza de voter, et que les dirigeants Fatah qui étaient à Bethléem n’auraient pas la priorité.

Le Hamas a décidé d’interdire aux membres Fatah de quitter Gaza pour participer à la conférence à Bethléem, et a demandé au Fatah de libérer les prisonniers politique Hamas détenus en Cisjordanie .

Le mouvement affirme que les forces sécuritaires du Fatah retiennent captifs au moins 1.000 membres du Hamas.

Pourtant, quelques dirigeants et membres du Fatah se sont arrangés pour s’échapper de la Bande et sont allés à Bethléem pour participer à la conférence.

Jusqu’à présent, il semble que le Fatah organisera des élections pour le panel de délégués présents à Bethléem.

Mais cette question pourrait causer davantage de scissions au sein du Fatah et minimiserait les chances des membres de Gaza d’être élus comme nouveaux dirigeants du mouvement. La conférence doit prendre une décision jeudi.

Source : IMEMC

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Même auteur

IMEMC

Même date

6 août 2009