Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1875 fois

Gaza -

Des flottilles d'aide en partance pour Gaza s'organisent au Liban et en Iran. Les dernières informations

Par

Le Nagi el-Ali et le Mariam partiront du Liban à une date non encore précisée ; le bateau iranien Un bateau pour les enfants de Gaza quittera le port de Bandar Abbas dimanche. Un deuxième bateau iranien attend le feu vert des autorités iraniennes.

« Israël » s’attend à 8 flottilles et prépare un scénario similaire à Mavi Marmara
Al Manar, 20.06.2010

Selon le quotidien en ligne palestinien Arabs48, l’entité sioniste est en train de préparer son opinion publique à une riposte similaire à celle meurtrière perpétrée contre la flottille de la liberté, notamment contre le bateau turc Marmara, coûtant la vie à 9 humanitaires turcs.

Citant un rapport interne du ministère des affaires étrangères israéliennes, sont attendues dans les mois prochains 8 flottilles qui tenteront de prendre le chemin de la Bande de Gaza, comprenant une vingtaine de bateaux.

Le quotidien israélien Yediot Aharonot, rapporte quant à lui une mobilisation israélienne maximale pour faire face à ces flottilles d’aides. Il s’arrête sur les propos de l’homme d’affaire palestinien, Yasser Kachlak, (lequel finance les bateaux d’assistance), tenus au micro de la chaîne de télévision AlManar, et dans lesquels il demande aux Israéliens de quitter la Palestine, les qualifiant de – de l’Europe.

Le journal qualifie ce Palestinien et les autres membres de la flottille de « terroristes extrémiste » et non de militants pacifistes.

Selon un autre journal, le Haaretz, le Liban fait l’objet de pressions exercées sur demande israélienne aussi bien par les Américains, les Français et les Espagnols, pour empêcher les bateaux libanais de sortir du Liban.

Tel Aviv s’est même adressé au Vatican lui demandant d’interdire la participation de bonnes sœurs à l’initiative.

Elle a également demandé au Caire d’interdire le passage des bateaux via le canal de Suez. Ce que l’Égypte a refusé.

Pour leur part, des responsables sécuritaires israéliens ne cessent de déclarer que la riposte aux bateaux iraniens et libanais sera certes « plus facile et plus dure » que celle perpétrée contre le bateau turcs, car provenant de pays ennemis.

Bateau d'aide pour Gaza : feu vert libanais pour se diriger vers Chypre
Al Manar, 21.06.2010

L'un des deux bateaux de militants déterminés à briser le blocus de la bande de Gaza par la mer depuis le Liban a reçu le feu vert pour se diriger vers Chypre.

"Le ministre (libanais) des Transports a donné son accord de principe pour diriger vers Chypre à condition que notre bateau soit conforme aux critères en vigueur", a affirmé à l'AFP Thaer Ghandour, membre de "Journalistes sans frontières", une ONG libanaise participant à l'expédition

Le cargo "Julia", rebaptisé "Nagi el-Ali", du nom d'un célèbre caricaturiste palestinien, se trouve actuellement au port de Tripoli, dans le nord du Liban, pour inspection.

Il rassemblera, selon les organisateurs, des dizaines de journalistes libanais et étrangers, tandis qu'un deuxième navire, le "Mariam", regroupera une cinquantaine de militantes, dont 30 Libanaises, et est toujours en attente du feu vert des autorités libanaises. Les deux bateaux seront chargés d'aide.

Samedi, la représentante israélienne à l'ONU a estimé que « l'Etat hébreu était en droit d'user de "tous les moyens" pour éviter que des militants se rendent par bateau du Liban à Gaza, » ont affirmé samedi les médias israéliens.

"Nous sommes habitués aux menaces israéliennes. Nous allons poursuivre notre objectif et réaffirmer notre engagement qui est à caractère humanitaire", a indiqué M. Ghandour.

Le Hezbollah a souligné vendredi qu'il n'était pas impliqué dans le projet.

A Jérusalem, le ministre israélien de la Guerre Ehud Barak a prévenu le Liban qu'il serait "responsable" si "une confrontation violente et dangereuse" avait lieu.

Bateau de militantes libanaises pour Gaza: nouvelle mise en garde d'"Israël"
Al Manar, 22.06.2010

Le ministre israélien de la guerre, Ehud Barak, a répété lundi à l'ONU qu'"Israël" ne tolèrerait pas qu'un nouveau navire, en provenance du Liban, cherche à forcer le blocus de Gaza, et tiendrait Beyrouth responsable des conséquences.

Barak n'a pas raté cette occasion, en demandant à M. Ban de suspendre ses efforts en vue d'une enquête internationale sur le raid meurtrier du 31 mai, alors qu'"Israël" souhaite mener lui-même cette investigation.

S'agissant du bateau libanais, Barak a prétendu à l'issue de son entretien avec Ban qu'"une organisation, probablement soutenue par un groupe terroriste, essaie d'envoyer à nouveau un navire à Gaza. Je dis à tout le monde que c'est un peu irresponsable".

Barak, qui a demandé à ce bateau de passer par le port israélien d'Ashdod, a estimé qu' "Israël" "ne pourra pas accepter que quelqu'un essaye d'arriver par mer jusqu'à Gaza".

"Nous considérerons le gouvernement du Liban responsable de tout navire venant de ses ports et de toute personne qui embarquerait sur ces navires. Il pourrait y avoir des frictions qui conduiraient à la violence, ce qui est totalement inutile et ne pourrait pas être justifié maintenant que la voie vers Gaza est ouverte", a ajouté Barak, en allusion à l'allègement minime du blocus contre Gaza.

L'ambassadrice d'"Israël" à l'ONU, Gabriela Shalev, avait averti, dans une lettre adressée à l'organisation, que l'entité sioniste était en droit d'user de "tous les moyens" pour éviter que des militantes se rendent par bateau du Liban à Gaza, précisant qu'"Israël" soupçonne ces militantes, (toutes tendances politique confondues) d'être liées au Hezbollah, selon les médias israéliens.

Un groupe d'une cinquantaine de femmes, dont 30 Libanaises, entend rallier Gaza à bord d'un navire chargé d'aides, le "Mariam". Aucune date de départ n'a encore été avancée. Le Hezbollah a souligné vendredi qu'il n'était pas impliqué dans le projet.

Soumis aux pressions accrues de la communauté internationale, après son raid contre la flottille humanitaire, "Israël" a annoncé dimanche qu'il laisserait désormais passer à Gaza toutes les marchandises ne figurant pas sur une liste de produits interdits. Mais, beaucoup de marchandises civiles se voient sur la liste des interdits de crainte qu'elles ne soient utilisées par le Hamas à des fins militaires !

L'Iran va envoyer dimanche un bateau d'aide humanitaire pour Gaza
Al Manar, 22.06.2020

Le Croissant-Rouge iranien va faire partir dimanche un bateau chargé de 1.100 tonnes d'aide humanitaire pour Gaza, c'est ce qu'a déclaré, mardi, son responsable, Abdolraouf Adibzadeh, cité par l'agence Isna.

"Le bateau du Croissant-Rouge, baptisé Un bateau pour les enfants de Gaza, quittera dimanche le port de Bandar Abbas (dans le Golfe) pour la Méditerranée", a précisé M. Adibzadeh, chargé des Affaires internationales de cette organisation.

"Ce bateau sera chargé de 1.100 tonnes d'aide, notamment des médicaments, de la nourriture, des vêtements d'enfants et des poupées qui seront offerts aux enfants de Gaza de la part des enfants iraniens", a-t-il ajouté.

"Dix personnes seulement, cinq journalistes et cinq volontaires humanitaires, partiront avec le bateau (...) qui mettra 14 jours pour atteindre la côte de Gaza", a-t-il encore indiqué.

Cependant, le second bateau chargé de volontaires attend le feu vert des autorités iraniennes pour des questions de sécurité, selon le Croissant-Rouge.

La décision iranienne d'envoyer deux bateaux d'aide à Gaza a été prise après l'attaque sanglante, le 31 mai, de la marine israélienne contre une flottille humanitaire dans les eaux internationales au large de l'enclave palestinienne. Neuf passagers turcs sont tombés en martyre dans ce raid israélien.


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Actions

Même auteur

Al Manar

Même date

22 juin 2010