Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1918 fois

Gaza -

Des heurts violents ont éclaté dans les rues de Gaza, faisant 1 mort et plusieurs blessés

Par

Dans une nouvelle violation de l'accord de La Mecque, de violents confrontations ont éclaté dimanche dans la bande de Gaza.
Un activiste des brigades Izzeddin Al-Qassam, une branche armée affiliée au Hamas, a été tué et un autre a été blessé quand des hommes armés non identifiés ont tiré sur lui à Beit Hanoun, au nord de la Bande de Gaza.

Des heurts violents ont éclaté dans les rues de Gaza, faisant 1 mort et plusieurs blessés



Les sources médicales ont signalé que Mohammad Kafarna, 27 ans, a été tué par des hommes armés, qui ont tiré depuis une voiture dans le centre de Beit Hanoun et un autre activiste a été blessé.
Les deux hommes ont été transportés à l'hôpital Al-Shifa dans la ville de Gaza.

Un grand contingent d'hommes de la sécurité se sont déployés dans les rues suite à l'incident et une course-poursuite en voiture a éclaté. On pense que les agresseurs se sont refugiés dans une maison voisine et de féroces confrontation ont éclaté, mais on ne fait état d'aucune victime.

Selon des sources au Hamas, de nombreux hommes armés ont tiré sur la maison du membre du conseil local, Fayza Zanin, mais on ne fait état d'aucune victime.

Abu Obieda, le porte-parole des Brigades Izzeddin Al-Qassam, a déclaré qu'un groupe inconnu avait tiré sur les Brigades Izzeddin Al-Qassam alors qu'il effectuaient leur séance d'entrainement dans un secteur de Beit Hanoun. Il a ajouté : "Nous pensions que les tirs provenaient des Israéliens mais nous avons découvert que les tirs provenaient d'une voiture et nous poursuivons actuellement le véhicule."


Le membre du Fatah, Tawfiq Abu Khousa, a déclaré que certains membres des Brigades Izzeddin Al-Qassam avaient bombardé plusieurs maisons et lancé des projectiles contre le quartier général de la sécurité nationale et brûlé 4 conteneurs, détruisant partiellement deux voitures de la sécurité nationale.

Abu Khousa a déclaré à Ma'an que : "Certains membres de la Force Exécutive (une force de sécurité établie par le Ministère de l'Iintérieur) et des membres du Hamas utilisaient l'agression afin d'essayer de faire exploser la situation interne."

Abu Khousa a nié que des membres du Fatah aient tiré sur les Brigades Izzeddin Al-Qassam, il a ajouté "Les membres du Hamas commettent des actes agressifs à Beit Hanoun ; ils ont envoyé de nombreux membres de la Force Exécutive dans les rues de la ville et ils tirent sur les maisons des citoyens.

Abu Khousa a réitéré que ces actes étaient une tentative destinée à perturber la situation interne palestinienne et pour revenir à la situation précédent l'accord de La Mecque.


Il a confirmé que le Fatah était entré en contact avec toutes les parties intéressées, en particulier les Egyptiens, les Saoudiens, et le Haut Comité Palestinien, ainsi que les chefs du mouvement Hamas pour les informer du climat actuel dans la bande de Gaza.

Abu Khousa a invité toutes les parties à intervenir pour mettre fin à ces "crimes". Il a invité tous les sages du Hamas "à arrêter les éléments des Brigades Izzeddin Al-Qassam et à mettre un terme à l'activité criminelle."

Le directeur du département de Police à Beit Hanoun, le lieutenant-colonel Fawwaz Hamad, a affirmé dimanche qu'il n'avait pas participé aux événements regrettables qui se sont déroulés dans la nuit de samedi et dimanche matin dans la ville.

Hamad a indiqué à Ma'an que des membres de la Frce Exécutive et des Brigades Izzeddin Al-Qassam avaient tiré sur sa maison et les maisons de ses frères, blessant son frère, Yasser. Hamad ne savait pas si l'attaque ait été arbitraire ou s'il était une cible délibérée.

Hamad a affirmé que les maisons de ses frères et la sienne situées dans la rue Al Quds étaient endommagées.


"Les Épées de la Vérité sur la terre de Fermeté" ont revendiqué leur responsabilité dans un meurtre à Gaza
Date: 11 / 03 / 2007 Time: 18:09

Un groupe, se décrivant comme "Les Épées de la Vérité sur la terre de Fermeté" a revendiqué dimanche sa responsabilité dans l'exécution des "symboles de la corruption dans la Bande de Gaza". Ils ont déclaré qu'ils appliquaient la juridiction de Dieu sur Terre.

L'Amir (le prince) du groupe, Abu Suhayb Al-Maqdisi, a dit dans une déclaration que "le groupe ne fera aucune concession concernant la punition pour les violations des lois de Dieu." Il a ajouté qu'ils mettaient en vigueur une punition contre un groupe corrompu.

La déclaration ajoute que le groupe "atteindra touts ceux qui ont été impliqués avec des individus qui ont été punis, parce que nous avons les preuves et les confessions."

Ils ont dit que "leur situation ne les protégera pas de la punition."

Le même groupe a interdit l'ouverture des café d'Internet après 22h, en les décrivant comme des "maisons de prostitution nocturne", qui ne sont pas immunisées de la punition si elles ne sont pas conformes aux ordres.

Le groupe a également révélé qu'il avait une liste des noms des filles qu'ils ont décrites comme étant des "salopes corrompant les autres dans les universités." Le groupe a menacé de punir toutes ces filles si leurs familles ne les dissuadent pas.

Le prince du groupe a également menacé de punir les trafiquants de drogue s'ils ne cessent pas leur activité illégale.

Source : http://www.maannews.net/en/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Réformes

Même auteur

Maan News

Même date

11 mars 2007