Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3478 fois

Israël -

Des médecins sionistes trahissent leur serment et secondent les tortionnaires

Par

05.11.2011 - Un rapport publié par deux organisations sionistes, jeudi 3/11, a révélé que des médecins sionistes ont participé aux mauvais traitements infligés aux détenus palestiniens, en violation de leurs devoirs médicaux.

Le rapport a mis l’accent sur les agents du secteur médical qui ont constaté, participé ou étaient en contact avec des détenus, en cours d’interrogatoire de la part de l’appareil des renseignements internes sionistes (le Shin Beit).

le rapport a indiqué que la violence physique ou psychique était souvent exercée au cours de ces interrogatoires.

L’étude comportant 64 pages, intitulée « Falsification  des preuves et abandon de la victime » a été mise au point à la fois par la Commission générale de lutte contre la torture au sein de l’entité (1) et l’annexe sioniste de l’association Médecins pour les droits de l’Homme.

Les conclusions du rapport invoquent les témoignages et les dossiers de plus de 100 victimes présumées de torture et de mauvais traitements que la Commission de lutte conte la torture a abordé depuis l’an 2007, et qui montrent que les médecins experts participent à maintes reprises de façon active ou pas, à la torture et aux mauvais traitements.

Dans des déclarations de presse, le porte-parole de la commission Eden a aussi indiqué que les victimes présumées de la torture sont tous des Palestiniens suspectés d’être mêlés à des affaires sécuritaires.

Il a ajouté que les preuves témoignent que les médecins en exercice y participent à travers leur échec méthodologique d’enregistrer les blessures des prisonniers de manière appropriée, d’omettre de faire part des mauvais traitements ou par le renvoi des détenus, même après le constat de leurs blessures devant les enquêteurs.

Dans certains cas ils ont remis aux enquêteurs des ordonnances médicales et, dans plusieurs autres cas, ils faisaient valoir les intérêts de l’enquête aux dépens de l’état du malade, selon l’étude.
L’étude a aussi fait mention que le rapport en question révèle des
preuves importantes, attisant la suspicion que plusieurs médecins ont fait la sourde oreille aux plaintes de leurs malades et ont permis aux enquêteurs de l’appareil sécuritaire israélien de pratiquer la torture.

L’étude indique également que les médecins exerçants ont montré de la complaisance face à des moyens d’instructions interdits et des mauvais traitements des détenus affaiblis ainsi que l’occultation des informations, ce qui a, par conséquence, garanti l’immunité totale aux tortionnaires.  

(1) Public Committee Against Torture in Israël (PCATI)

Pour télécharger le rapport, en anglais, 63 pages : "Doctoring the evidence, abandoning the victim - Periodic report October 2011", cliquez ICI.

Source : Palestine Info

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Torture

Même auteur

Palestine Info

Même date

5 novembre 2011