Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4505 fois

Liban -

Des patriotes ayant sauvé le Liban du mandat français

Par

Soixante-six ans depuis la fin de l'occupation française du Liban, une fin qui ne fut pas proclamée par les Nations Unies, ni par les efforts diplomatiques, mais bien entendu par la résistance populaire libanaise qui depuis l'entrée du premier soldat étranger en 1918 au pays, elle a formé des groupes pour entamer la lutte, faisant preuve de ténacité et de décision.

Des patriotes ayant sauvé le Liban du mandat français

En cette occasion, il convient de citer le nom de certaines personnalités nationalistes qui ont lutté contre l'occupation française et qui ont favorisé l'annonce de l'indépendance et le départ des troupes occupantes du Liban.

On rappelle ainsi le congrès de "Wadi Alhoujeir" (vallée du Houjeir), une réunion historique à laquelle a convoqué le chef religieux éminent Sayed Abdel Hussein Charafedine, et ont pris part les notables et les révolutionnaires du Mont Amel (Sud Liban) en Avril 1920.

L'objectif du congrès se résume en deux décisions majeures : lancer la résistance contre l'occupant et refuser la division du monde arabe.

Parmi les participants, figuraient les deux combattants Adham Khanjar Saabi et Sadek Hamzah Faour. Le premier avait tenté d'assassiner le haut-commissaire français le général Henri Goro au moment de son passage par la région syrienne alQoneitra. Khanjar se réfugia ensuite chez le Sultan Pacha alAtrache au Mont des Arabes, où il fut capturé par l'occupation française.

Sa détention fut la flamme qui a déclenché la grande révolution syrienne. Condamné à mort par les Français, il tomba ainsi en martyr, tué par balles en 1922 à Beyrouth.

Pour sa part, Adham Faour fut un commandant de la résistance contre l'occupation française, et fut responsable de la mort de plusieurs soldats français durant les raids qu'il menait contre leurs camps. Il tomba en martyr en 1926.

C'est grâce à la résistance des combattants et au sang des martyrs que le soleil de l'indépendance s'est levé sur le Liban.

Depuis lors, les Libanais fêtent chaque année leur indépendance, tout en aspirant au jour de la véritable et entière indépendance, le jour où les violations quotidiennes israéliennes prendront fin, et où le reste des territoires occupés retourneront à leurs propriétaires.

Source : Al Manar

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Liban

Même sujet

Résistances

Même auteur

Nada Raad

Même date

22 novembre 2009