Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1830 fois

Liban -

Des roquettes tirées depuis le Liban touchent Israël

Par

Plusieurs roquettes ont été tirées sur le nord d’Israël depuis le Liban voisin, dit la police israélienne. Micky Rosenfeld, un porte-parole de la police israélienne, a dit que des roquettes Katyusha étaient tombées autour de la ville de Nahariya, à environ 8 km au sud de la frontière libanaise, jeudi matin de bonne heure.

L’armée israélienne a tiré des mortiers sur le sud du Liban en réponse au barrage de missile.

Rula Amin, correspondant Al-Jazeera au Liban, a dit que les tirs n’avaient pas immédiatement été revendiqués, mais les forces libanaises de sécurité ont confirmé que « une ou deux roquettes » avaient été tirées par-dessus la frontière.

Au moins un Israélien a été légèrement blessé par l’attaque, ont rapporté les médias.

Jacky Rowland, correspondante au sud d’Israël, a dit que les analystes suggéraient que l’attaque de roquettes aurait pu être menée par les Palestiniens du Liban sud.

Elle a dit que les tirs de roquettes depuis le Liban « pouvaient signifier l’ouverture d’un deuxième front » dans la guerre contre Gaza.

L’armée israélienne est en alerte au nord du pays depuis qu’elle a intensifié l’offensive sur Gaza, qui, selon elle, vise à faire cesser les tirs de roquettes et de mortiers par les combattants palestiniens dans la Bande de Gaza.

Des milliers de réfugiés palestiniens habitent au Liban.

Discours de Nasrallah

Mercredi, Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah libanais, avait prévenu que « toutes éventualités » étaient ouvertes contre Israël, lors d’un discours au cours duquel il a condamné l’offensive d’Israël à Gaza et exprimé son soutien au Hamas.

Le mouvement musulman shiite Hezbollah s’est battu contre Israël pendant un mois de guerre en 2006, qui a tué environ 1.200 morts libanais, pour la plupart des civils.

S’adressant à des dizaines de milliers de supporters par vidéo conférence depuis son bastion dans les faubourgs de Beyrouth, Nasrallah a déclaré : « Je dis à Olmert, le perdant, le vaincu au Liban, que vous ne pouvez pas vaincre le Hamas ou le Hezbollah. »

C’est la première fois qu’il parlait aussi ouvertement de la possibilité d’une reprise du conflit avec Israël depuis que la guerre à Gaza a commencé le 27 décembre.

Nasrallah a mis en garde que le conflit 2006 serait « une promenade » comparé à ce qui attend Israël s’il lance une nouvelle offensive au Liban.

« Toutes les possibilités sont réelles et ouvertes [contre Israël] et nous devons nous tenir prêts à toutes éventualités. »

« Nous sommes prêts à sacrifier nos âmes, nos frères et nos sœurs, nos enfants, ceux que nous aimons, pour ce en quoi nous croyons. »

Le chef du Hezbollah a aussi réitéré ses critiques passées au sujet de l’échec de l’Egypte à ouvrir sa frontière avec Gaza, et a condamné le Conseil de Sécurité des Nations Unies pour ne pas avoir dénoncé l’offensive israélienne qui a tué plus de 700 Palestiniens.

« Faut-il au gouvernement égyptien plus de 650 victimes et 2500 blessés pour ouvrir le passage de Rafah une fois pour toutes pour aider le peuple de Gaza à parvenir à la victoire ? », a dit Nasrallah.

« Je demande simplement l’ouverture du passage, et non un autre front. »

Source : Al Jazeera

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Liban

Même sujet

Résistances

Même auteur

Al Jazeera

Même date

8 janvier 2009