Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2207 fois

Israël -

Des sources de la Défense : Parler d’une opération majeure des FOI à Gaza est prématuré

Par

Le Ministre de la Défense, Ehud Barak préférerait, selon ses collègues, parvenir à un cessez-le-feu (tahadiyeh en arabe) avec le Hamas. Toutefois, des sources au Ministère de la Défense disent que si les négociations ne parviennent pas à atteindre cet objectif dans les prochains 14 jours, Barak pourrait choisir l'option militaire.

Des sources de la Défense : Parler d’une opération majeure des FOI à Gaza est prématuré


Malgré les avertissements de responsables israéliens sur une imminente opération massive contre le Hamas dans la bande de Gaza, la grande invasion est moins certaine et imminente que le décrivent les médias, selon des sources de la Défense et de l’armée.

Ces sources ont déclaré à Haaretz samedi que les négociations sur un cessez-le-feu se poursuivront pendant les deux prochaines semaines avec le Hamas, sauf en cas de victimes israéliennes des roquettes Qassam. Ce n'est qu'après cette période, toujours selon ces sources, que le gouvernement formulera et décidera de ses prochaines actions contre l'organisation islamiste.

La mort d'un membre d’un kibboutz, âgé de 51 ans, la semaine dernière, par un tir de mortier a servi à renforcer le «sentiment d’urgence des décideurs pour approuver une opération terrestre dans la bande de Gaza, ont ajouté les sources. Pourtant, disent-ils, ce sentiment d'urgence ne s'est pas encore traduit par des ordres pour des opérations ou des préparations.

Les Forces de Défense israéliennes, ont-ils dit, n'ont pas renforcé leurs troupes autour de la bande de Gaza, et il n’y a pas eu non d’appel lancé aux réservistes.

Selon les sources, il est possible que l'armée de l'air israélienne, ainsi que des forces terrestres, augmenteront avec le temps leurs actions autour de la bande de Gaza. Si cela se produit, les sources s’attendent à des frappes concentrées sur la "zone tampon" de la Bande de Gaza : un secteur de deux à trois kilomètres à l'ouest de la clôture qui entoure la bande de Gaza et la sépare d'Israël.

Pendant ce temps, selon divers rapports, Israël avance dans son dialogue indirect avec le Hamas, par le biais de la médiation égyptienne. Ces contacts sont axés sur un accord pour la libération de Gilad Shalit, un soldat des FOI que le Hamas a enlevé il y a deux ans sur l’avant-poste de l’armée de Kerem Shalom, à l’extérieur de la bande de Gaza.

Le Ministre de la Défense, Ehud Barak préférerait, selon ses collègues, parvenir à un cessez-le-feu (tahadiyeh en arabe) avec le Hamas. Toutefois, des sources au Ministère de la Défense disent que si les négociations ne parviennent pas à atteindre cet objectif dans les prochains 14 jours, Barak pourrait choisir l'option militaire.

Pendant le week-end, le Premier ministre Ehud Olmert et Barak ont déclaré que l'invasion de Gaza était «très proche» et «imminente».


Source : http://www.haaretz.com/hasen/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Incursions

Même auteur

Amos Harel

Même date

8 juin 2008