Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4834 fois

Naplouse -

Des villages palestiniens privés d'accès à l'eau par Israël

Par

Pendant le mois le plus chaud de l'année, l'occupation israélienne a coupé l'eau à trois villages palestiniens supplémentaires en Cisjordanie occupée. Les villages de Qarawat Bani Hassan, Biddya and Sarta, dans le district de Nablus, n'ont reçu qu'un approvisionnement en eau partiel, laissant près de la moitié de leurs résidents sans eau courante certains jours.

Des villages palestiniens privés d'accès à l'eau par Israël

Brebis mortes de soif à Kfar Qaddoum (source The Applied Research Center-Jerusalem)
Le maire de Qarawat Bani Hassan, Aziz Aasi, a commencé à réduire le quota d'eau pour les villages, provoquant une baisse de la pression d'eau.

"Suite à la baisse de la pression d'eau, toutes les maisons qui sont sur les hauteurs des villages sont restées sans une goutte d'eau," a-t-il dit.

Rifat Mari est l'un des habitants qui est resté sans eau. "J'ai trois enfants et il faut que je marche plusieurs kilomètres jusqu'à une source qui a un filet d'eau pour remplir des bouteilles pour les enfants. Nous n'avons pas pris de douches pendant plusieurs jours."

La grave pénurie de la semaine dernière a conduit les maires des villages à organiser une manifestation devant la pompe à eau principale.

Les troupes militaires et la police israéliennes ainsi que les responsables de l'administration civile sont arrivés pour essayer de rétablir le calme et ont promis aux résidents que le problème serait résolu, mais ce n'était qu'une tentative pour réprimer les protestations demandant le contrôle du poste d'approvisionnement en eau.

"Pourquoi les colons juifs à côté de nous ont un quota de 300 litres par personne, alors que n'avons que 70 litres par personne ?" a demandé le maire de Biddya Suleiman Taha. "S'ils obtiennent une telle quantité d'eau, alors nous devrions obtenir la même quantité."

Entretemps, les villages sont aidés par les villages voisins, qui envoient régulièrement des citernes, mais ce n'est pas suffisant.

"Les habitants sont furieux contre moi," a dit Aasi. "Ils croient que j'ai un bouton à côté de mon lit qui ouvre et ferme les robinets d'eau du village."

Mekerot a récemment décidé d'ajuster l'eau à cause d'une augmentation de la consommation, provoquant des pénuries seulement dans les villages palestiniens, les laissant dans la souffrance.


Source : Days of Palestine

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Eau

Même auteur

Days of Palestine

Même date

12 août 2015