Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1420 fois

Gaza -

Désastre au Terminal de Rafah - Gaza

Par

Le Palestinian Initiative for the Promotion of Global Dialogue and Democracy (MIFTAH) presse la communauté internationale à agir immédiatement face à la dernière escalade israélienne de punitions collectives contre le peuple palestinien au Terminal de Rafah, le passage de frontière entre l’Egypte et le sud de la Bande de Gaza.

Depuis le 14 février 2001, quand des missiles israéliens ont détruit l’aéroport international de Gaza, le Terminal de Rafah est devenu le seul lien physique entre Gaza et les autres pays voisins qui les relient au monde extérieur. Etant donné que les Gazéens sont enfermés dans la Bande de Gaza et empêchés d'atteindre le passage d'AlKarama (le pont du Roi Hussein) vers la Jordanie, les Palestiniens de Gaza sont forcés de passer en Egypte par le Terminal de Rafah contrôlé par les Israéliens pour voyager à l'étranger.

Les troupes israéliennes ont continuellement fermé le Terminal de Rafah déjà contraignant depuis le jeudi 13 mai 2004.
Cela interdit les habitants de Gaza, principalement des patients qui se déplacent à l'étranger pour des soins ou des traitements médicaux qu'ils ne peuvent pas recevoir à Gaza, de voyager à l'étranger en violation des droits de l'homme, de la liberté de mouvement et de voyage comme le stipule la Loi Internationale et Humanitaire.

Un communiqué de presse du Palestine Centre for Human Rights à Gaza (PCHR) a confirmé que "selon la liaison civile palestinienne, presque 300 voyageurs palestiniens ont été bloqués sur le côté égyptien du terminal, manquant de toute aide, ce qui met en danger leur santé. D’autre part, environ 2000 autres voyageurs ont attendu du côté égyptien l’ouverture du passage pour entrer dans la bande de Gaza, et beaucoup d’entre eux ont été obligés de repartir vers les villes égyptiennes pour attendre la réouverture du terminal."

D'autres restrictions ont empêché un grand nombre de Palestiniens de même tenter de partir vers l’Egypte par Rafah. Les Palestiniens de Gaza âgés entre 16 et 35 ans sont empêchés de passer par le Terminal de Rafah, gênant le retour ou le départ de centaines d'étudiants palestiniens de leurs universités à l'étranger.

Le passage par le Terminal de Rafah est soi-disant limité aux « cas humanitaires » laissant la décision, de qui est autorisé à quitter Gaza, à l'humeur des soldats ou de l'armée israélienne. En outre, des délégations des organisations de droits de l'homme ont été interdites d’aller en Egypte pour la deuxième année consécutive et témoigner devant le Comité de l'ONU qui enquête sur les pratiques israéliennes affectant les droits de l'homme des Palestiniens.

Cette crise humanitaire, qui est seulement l’une des nombreuses violations israéliennes, met en danger les vies et le bien-être de près de 3000 Palestiniens, en les gardant dans un environnement malsain et dans des conditions terribles comme des captifs loin de leurs maisons et de leurs familles inquiètes.

MIFTAH condamne cette dernière escalade israélienne et invite la communauté internationale à intervenir immédiatement d'une façon très ferme pour mettre un terme aux violations continues d'Israël et des tentatives de suffocation des Palestiniens, socialement, politiquement et économiquement.

Source : www.miftah.org

Traduction : MG pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Refus d entrer

Même auteur

Miftah

Même date

2 août 2004