Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3105 fois

Negev -

Destruction de 6 maisons et d'une mosquée dans le Naqab

Par

> palmar@tiscali.fr

Aujourd'hui, le 29 décembre 2003, les autorités israéliennes ont détruit six maisons et une mosquée, prétextant l'absence d'autorisation de construire, dans les villages non reconnus dans la région du Naqab, occupée en 1948, Mazraa et Zaaroura.

Destruction de 6 maisons et d'une mosquée dans le Naqab


Démolition de la mosquée dans le village d'Zaaraoura le 29 décembre 2003

SHARON DETRUIT LEURS MAISONS : Les habitants du Naqab décident de les reconstruire

Aujourd'hui, le 29 décembre 2003, les autorités israéliennes ont détruit six maisons et une mosquée, prétextant l'absence d'autorisation de construire, dans les villages non reconnus dans la région du Naqab, occupée en 1948, Mazraa et Zaaroura.

Les députés Azmi Bishara et Jamal Zahaliqa ont imédiatement la Knesset et se sont dirigés vers la région du Naqab, aux villages victimes des destructions.

Le député Bishara a déclaré, lors de sa visite au village Mazraa : "il est clair pour nous que nous faisons face à une recrudescence de la part du gouvernement Sharon en ce qui concerne le système des constructions et de la destruction des maisons, et c'est ce qu'il a voulu dire en disant qu'il se chargera personnellement des questions des Arabes.
Nous sommes absolument convaincus que les déclarations et les questions à l'intérieur de la Knesset ne suffisent pas et sont vaines au vu de ce qui se passe, et c'est pourquoi nous avons immédiatement quitté nos bureaux à la knesset sitôt nous avons appris la nouvelle des destructions.
Nous voulons nous trouver avec notre peuple, et discuter avec lui des moyens de lutte pour faire face à la politique de destruction des maisons. Nous avons décidé avec notre peuple de reconstruire la mosquée et les six maisons détruites ».


Quant au député Talab Sane, du parti arabe démocratique, il a publié un communiqué relatif à la destruction disant :
"s'ils détruisent nos maisons, ils ne détruisent pas notre volonté, et chaque maison détruite, nuos devons la reconstruire et nous ne partirons pas quel que soit le prix à payer, c'est notre réponse à l'agression gouvernementale raciste visant à nous chasser du Naqab, pour s'emparer de nos villages et de nos terres dans le but de réaliser leur politique raciste".


Dans le village de Mazraa où six maisons ont été détruites, vivent 1 200 personnes, et il s'agit d'un village qui manque des services les plus élémentaires, et Israël refuse de le reconnaître bien qu'il existe avant même la création de l'Etat d'Israël.


Quant au village Zaaraoura, près de Kusayfa, les autorités israéliennes ont détruit une mosquée, et dans ce village vivent 3 000 personnes dont les droits les plus élémentaires aux services ont été niés, sous prétexte qu'ils vivent dans une zone militaire.

Sachons que les autorités israéliennes considèrent les régions du Naqab comme des régions militaires afin de faciliter l'expropriation des terres et la destruction des maisons de ses habitants autochtones.


Indiquons que l'agression contre les Arabes du Naqab et l'application des ordres de destruction viennent quelques juors après la rencontre humiliante qui s'est déroulée entre Sharon et les présidents des autorités locales arabes, dans la ville de Nazareth, où Sharon a affirmé sa volonté de poursuivre la politique de discrimination raciale, et a menacé les Arabes de prendre en charge personnellement leurs affaires, disant en toute clarté qu'il proposerait des services contre ce qu'il a appelé le service national.

Rappelons aussi que Sharon a mis sur pied il y a quelques mois une police spéciale pour chasser les Arabes du Naqab et détruire leurs maisons.




Pour aider les villages non-reconnus dans la région du Naqab, l'association Palestine en Marche, en accord avec le conseil arabe pour l'éducation et la culture dans la région du Naqab, a mis en place une campagne "Un bibliobus pour les villages non-reconnus".

Le financement du bibliobus permettra aux villageois d'avoir accès à la culture, en l'absence de tous services de l'Etat et aidera les jeunes générations à résister dans leurs villages.

Participez à ce projet qui a pour but de soutenir la résistance des habitants palestiniens du Naqab.

pour tout contact : palmar@tiscali.fr

pour connaître la situation dans la région du Naqab

Source : www.arabs48.com

Traduction : Palestine en Marche

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Negev

Même sujet

Negev

Même auteur

Arabs48

Même date

29 décembre 2003