Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3452 fois

Israël -

Deux jours après l'annonce de l'accord d'échange, les prisonniers palestiniens poursuivent la grève de la faim avec détermination

Par

Ramallah, 13 Octobre 2011 - Tandis que le monde salue la conclusion d'un accord d'échange de prisonniers entre les autorités israéliennes et le Hamas, le 11 octobre, les prisonniers politiques palestiniens détenus dans les prisons israéliennes sont entrés résolument dans leur troisième semaine de grève de la faim, lancée le 27 septembre en réponse à la détérioration marquée de leurs conditions de détention. Addameer redoute que l'état de santé désastreux et l'isolement de ces prisonniers ne fassent que s'aggraver au cours des trois prochains jours puisque les prisons israéliennes seront fermées pendant la fête juive de Sukkot.

Deux jours après l'annonce de l'accord d'échange, les prisonniers palestiniens poursuivent la grève de la faim avec détermination

En effet, alors que l'accord d'échange sera minutieusement examinée pendant ces trois prochains jours, il sera complètement impossible aux avocats et aux délégués du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) de visiter les prisons pendant cette période de fête de Sukkot. En conséquence, jusqu'à dimanche 16 octobre, les prisonniers en grève vont rester sans surveillance indépendante ni contact, alors que l'état de santé de certains d'entre eux est déjà désastreux.

De plus, il sera impossible de vérifier si le sel a été rendu aux prisonniers qui sont en grève depuis plus de 14 jours, comme le stipule le droit israélien, ce retrait constituant une mesure illégale qui peut avoir un impact important sur la santé des prisonniers. Au 12 octobre, date des dernières visites que les avocats d'Addameer ont pu faire, l'administration pénitentiaire, dans les prisons visitées, n'avait toujours pas rendu le sel aux grévistes. De plus, Addameer s'attend à ce que le Service pénitentiaire israélien (IPS) complique encore davantage les visites des avocats pendant toute la période de libération des prisonniers, et qu'il va vraisemblablement imputer ces complications à la logistique des libérations.

Addameer est extrèmement préoccupé par cette période de trois jours au cours desquels les prisonniers en grève seront complètement isolés du monde extérieur, en particulier ceux qui font la grève de la faim depuis le 27 septembre. En conséquence, Addameer exhorte le CICR à intervenir auprès de l'IPS pour l'autoriser à visiter les prisons pendant les fêtes de Sukkot, et rappelle à l'IPS qu'il sera tenu pour responsable de la vie des prisonniers en grève.

Enfin, il faut rappeler que les mesures punitives collectives imposées par l'IPS contre les prisonniers politiques palestiniens ces derniers mois ont été prises directement après un discours du Premier ministre israélien Netanyahu à l'occasion du 5ème anniversaire de la capture du soldat israélien Gilad Shalit. Shalit devant maintenant être libéré dans les prochains jours, Addameer exige que la communauté internationale se rassemble pour s'assurer que ces mesures aux motivations politiques, qui constituent une punition collective, soient immédiatement inversées et que les revendications légitimes des prisonniers soient satisfaites.

 
Addameer Prisoner Support and Human Rights Association
P. O. Box: 17338, Jerusalem
Tel:+972 (0)2 296 0446 / 297 0136
Fax: +972 (0)2 296 0447
Email: info@addameer.ps
Website: www.addameer.info

Source : Addameer

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Addameer

Même date

14 octobre 2011