Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3518 fois

Egypte -

Egypte - Abul Futouh : "Les accusations contre Abdel-Salam sont motivées politiquement"

Par

Le secrétaire général de l'Union des Médecins Arabes et membre du Bureau exécutif des Frères Musulmans a affirmé dans ses déclarations à Ikhwanweb que les accusations portées contre Gamal Abdel-Salam, le chef du Comité de Secours et d'Urgence de l'Union, avaient un objectif politique qui menace de nuire à toute personne qui travaille en faveur de la levée du siège politique et humanitaire imposé à la bande de Gaza.

Egypte - Abul Futouh : 'Les accusations contre Abdel-Salam sont motivées politiquement'


Photo : Gamal Abdel-Salam, chef du Comité de Secours et d'Urgence de l'Union des Médecins Arabes, lors de sa dernière participation à une manifestation contre le siège de Gaza au Caire

Abul-Futouh a qualifié les accusations portées contre Abdel-Salam de "plaisanterie et de ridicule sécuritaire" comme l’a déclaré Abdel-Salam et il a salué les 20 ans de travail d’Abdel-Salam dans le domaine de l'aide humanitaire dans différentes parties du monde arabe, en le considérant comme l’un des experts du monde arabe dans le domaine.

Abul-Futouh a en outre critiqué le régime égyptien en le qualifiant de régime corrompu qui "cherche à détruire les personnalités respectables de l'Égypte afin de cacher son despotisme et sa corruption." Abul-Futouh a également exprimé sa déception face à la confiance de l’accusation dans les rapports des agents de la sécurité de l'État sans les examiner.

Abul-Futouh également nié la présence de toute relation organisationnelle ou administrative entre le Hamas et les Frères Musulmans en Egypte en ajoutant que le Hamas suivait semplement l’école de pensée des Frères Musulmans et qu'il était un mouvement indépendant national de libération de la Palestine.

Le Ministère Public de la Sûreté de l'Etat a accusé Abdel-Salam d’être entré furtivement dans la bande de Gaza et de mobiliser les troupes des Frères Musulmans pour procéder à des opérations terroristes dans et en dehors de l'Égypte.


La police égyptienne arrête 27 membres des Frères Musulmans, et place en garde à vue un humanitaire des Frères Musulmans
IkhwanWeb - Egypte

Les forces de sécurité de l’État égyptien ont effectué une rafle jeudi parmi les Frères Musulmans dans la ville côtière d'Alexandrie et dans les gouvernorats de Kafr El-Sheikh et Sharqeyya, dans le delta du Nil.

Lors de leurs perquisitions, les forces de la sécurité de l'État ont arrêté 27 membres des Frères Musulmans à Sharqeyya. Leurs noms ont été obtenus par Ikhwanweb. Il s’agit du Dr Mohamed Baraya (vétérinaire), Said Shawadfi (un religieux Al-Azhar), Mohamed Anis (ingénieur), Mohamed Sobhi Radwan (pharmacien), Mohamed Hubeishi (pharmacien), Said Naggar (fonctionnaire), Mubarak Khalifa (homme d'affaires), Ayman Gharib (professeur d’anglais), Samir Abdel-Dayem (enseignant), Gouda Hassan (Al-Azhar, enseignant), Adel Ibrahim (enseignant), Salah Hegab (fonctionnaire), Sayed Mohamed Ibrahim, Ahmad Abdelmaksoud, Wael Abdel Ghani, Oussama Hassaneen, Mohamed Abdou, Mohamed Fayad, Mohsen Qahwah, et Ahmad Abdelhamid.

En outre, les forces de sécurité ont arrêté trois membres des Frères Musulmans à Kafr El-Sheikh. Il s’agit de Mohamed Abdel Galil, Ali Naguib, et Mohesen Mokhtar. Trois autres ont été arrêtés à Alexandrie mercredi : Nagi Abdel Hadi, Mohie El-Din et Mohamed Harmush.

D’autre par, un haut responsable des Frères Musulmans, le Dr Gamal Abdel Salam, est toujours détenu en garde à vue après que la Haute Cour de Sûreté de l'État ait décidé mardi de le placer 15 jours en garde à vue pendant la durée de l’enquête. Abdel Salam est le président du Comité d’Aide et d’Urgence de l'Union des Médecins et il a été accusé de "former des jeunes membres des Frères Musulmans pour devenir des cadres utilisant la violence et le terrorisme, fournissant à des entités étrangères de l'argent et des armes, et d'infiltration à Gaza", selon la cour.

Le secrétaire général de l'Union des Médecins Arabes, le Dr Abdul Monem Abulfotouh a rejeté les accusations en les qualifiant de "politiquement motivées" et en disant qu’elles "visaient à déformer l'image des travailleurs humanitaires et de ceux qui appellent à la fin du siège étouffant de Gaza par des moyens politiques ou humanitaires".

La semaine dernière, 117 Frères Musulmans ont été arrêtés dans le contexte de leur participation aux campagnes d’aide à Gaza.

Source : http://www.ikhwanweb.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Egypte

Même sujet

Blocus

Même auteur

IkhwanWeb

Même date

19 décembre 2008