Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2023 fois

Egypte -

Egypte : Le passage de Rafah ne sera ouvert que sous le contrôle de l’Autorité Palestinienne

Par

Le point de passage de Rafah ne sera ouvert que s’il est sous le contrôle de l'Autorité Palestinienne, a affirmé mardi une source fiable égyptienne.
Le quotidien basé à Londres, Al-Hayat, a cité les déclarations d’une source égyptienne : «Cette question n'est pas négociable."

Egypte : Le passage de Rafah ne sera ouvert que sous le contrôle de l’Autorité Palestinienne


Il a refusé de faire référence au Hamas en tant qu’autorité en affirmant qu'il s'agissait d'une organisation et non d’une autorité.

"L'Egypte ne reconnaît que le président Abbas qui dirige l'Autorité Palestinienne, qui est reconnue au niveau arabe et international", a ajouté la source égyptienne.

Il a nié que l'Égypte était un train de conclure un nouvel accord sur le point de passage de Rafah. "Nous adhérons à l’accord international, l’AMA que l'Autorité Palestinienne a signé en 2005 et qui sera à nouveau appliquée au passage de Rafah», a-t-il ajouté.

Israël et les Etats-Unis ont fait pression sur l'Égypte et l'Autorité Palestinienne pour qu’elles respectent l'Accord sur les déplacements et l'accès (AMA), signé entre Israël et l'Autorité Palestinienne, en novembre 2005. En vertu de cet accord, les observateurs européens ont remplacé les Forces d’Occupation Israélienne à la frontière entre la bande de Gaza et l'Egypte. Israël a en réalité conservé le contrôle sur l’ouverture et la fermeture du passage, car il peut empêcher les équipes européennes d'atteindre le point de passage.
Le Hamas a déclaré que l'AMA n'était plus valide.

La source a ajouté que la question des passages était une préoccupation palestinienne et que l'Égypte n’avait pas de responsabilité directe sur les passages. La source a déclaré que l’Égypte considérait le contrôle sur les franchissements de la frontière comme étant un problème interne palestinien. C'est la décision des Palestiniens de la bande de Gaza et de Ramallah, a-t-il dit.

La source égyptienne a ajouté qu’il existait des problèmes concernant la gestion du passage et que l'Égypte ne souhaitait pas en prendre la responsabilité. Par conséquent, le passage ne devrait pas être ouvert tous les jours.

Toutefois, il a affirmé que l'Egypte allait tenter de résoudre le problème des milliers d’étudiants et malades palestiniens qui veulent se rendre à l'étranger et qui ont été bloqués dans la ville frontalière égyptienne d'Al-Arish.

La source a révélé qu'au cours des discussions du Caire de la semaine dernière, le Hamas avait déclaré qu'il était prêt à accepter que le passage soit géré par des employés affiliés à la présidence palestinienne, à condition qu'ils soient des habitants de la bande de Gaza. Cependant, ils disent qu’ils refusent de se coordonner avec les Israéliens. L’Egypte n'acceptera pas une telle condition.

Les forces israéliennes ne sont pas physiquement présentes au point de passage de Rafah, mais elles le surveillent grâce à des caméras contrôlées depuis le passage de Kerem Shalom. Ils vérifient également les listes de voyageurs qu'ils reçoivent par l'intermédiaire du bureau de liaison.

Source : http://www.maannews.net/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Egypte

Même sujet

Checkpoints

Même auteur

Maan News

Même date

5 février 2008