Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2496 fois

Israël -

Enquête israélienne sur la flottille: La montagne qui accouche d'une souris

Par

Au moment où la communauté internationale s'est dit confiante en la crédibilité israélienne de révéler les dessous de l'assaut meurtrier qui a fait neuf morts turcs à bord de la flottille de la liberté le 31 mai dernier, les Israéliens, eux, déplorent le recours insuffisant à la force contre les pacifistes !

Pour l'armée de l'occupation israélienne qui vient de publier lundi les conclusions de son enquête, il y a eu des "erreurs" lors de la planification et l'exécution du raid. "Des erreurs ont été faites dans le processus de décision, y compris à un échelon relativement supérieur", a admis le général de réserve Giora Eiland.

Malgré ces "erreurs", l'équipe d'experts militaires n'a pas relevé de "négligences". "Ni moi, ni l'équipe d'experts n'ont découvert des omissions ou des négligences, mais certainement des erreurs ont été identifiées qui doivent être corrigées à l'avenir", a plaidé de son côté le chef d'état-major, le général Gaby Ashkenazi.

"Durant cette enquête, nous avons découvert qu'il y avait eu des erreurs professionnelles concernant à la fois la collecte de renseignements et le processus de décision", a déploré le général Eiland.

L'investigation interne a notamment révélé que la coordination entre les services de renseignement de la marine et le contre-espionnage militaire avait été "insuffisante".

Le pire c'est que les responsables de l'enquête se sont faits les avocats du diable ! Alors que les morts étaient tous des pacifistes et qu'aucun soldat israélien n'a été tué en contrepartie, les commandos de la marine sont accusés d'avoir "sous-estimé" le niveau de "violence" des passagers du bateau turc, sans préparer de solution alternative pour faire face à la situation! Pourtant, les images diffusées sur toutes les chaines télévisées du monde montrent clairement que la marine israélienne était armée jusqu'aux dents, alors que les pacifistes turcs ne possédaient que quelques bâtons pour se défendre.

Et de se féliciter de la réaction courageuse des soldats qui ont ouvert le feu et tué les neuf turcs ! "Nous sommes aussi parvenus à des conclusions très positives, en particulier sur la conduite courageuse et très professionnelle des commandos israéliens. Ils ont seulement utilisé la force quand leur vie était en péril immédiat", a prétendu le haut gradé.

Pis encore, le rapport de 150 pages de la commission Eiland conclut que le recours à des tirs à balles réelles était "justifié", prétextant qu' "au moins une arme à feu" se trouvait à bord du Mavi Marmara avant l'abordage israélien.

Bref, "Israël" a présenté au monde sa propre version sur l'assaut, alors que deux autres enquêtes israéliennes sont en cours. On s'attend désormais à ce que les nouvelles conclusions attendues décorent "les héros" défenseurs de la patrie contre l'invasion turque !!

Source : Al Manar

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Blocus

Même auteur

Nada Raad

Même date

13 juillet 2010