Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1845 fois

Israël -

EuCom déploie un radar et des troupes en Israël

Par

Le Commandement américano-européen a déployé en Israël un radar en bande X de grande puissance pour soutenir les hommes et l'équipement nécessaires à une défense coordonnée contre une attaque de missiles iraniens, marquant ainsi la première présence militaire permanente des Américains sur le sol israélien.

Plus d'une dizaine d'avions, dont des C-5 et C-17, ont participé à la livraison le 21 septembre du AN/TPY-2 Transportable Radar Surveillance/Forward Based X-band Transportable, du matériel complémentaire et 120 techniciens d’EuCom sur la base aérienne israélienne de Nevatim au sud-est de Beersheba, selon des sources américaines et allemandes.

Parmi les techniciens américains, il y a au moins un représentant de l'Agence de Défense Antimissile (MDA), bien que les responsables de l'agence disent ne pas avoir grand-chose à voir dans la décision du déploiement. La participation du MDA a été limitée à la fourniture d'équipements et de conseils sur les aspects techniques de son déploiement, toujours selon le responsable.

Le système FBX-T construit par Raytheon a été déployé dans le nord du Japon par les U.S. Pacific Air Forces en 2006. Le puissant radar transportable à bande X et à haute fréquence est conçu pour détecter et suivre des missiles balistiques, peu après leur lancement.

Le matériel complémentaire comprend des systèmes de refroidissement, des générateurs, des armes de défense du périmètre, du matériel de logistique et des dizaines de techniciens, de spécialistes de maintenance et des forces de sécurité pour faire fonctionner et défendre le matériel américain.

EuCom a déployé à plusieurs reprises des troupes et des missiles de défense aérienne Patriot pour des exercices conjoints et des imprévus en temps de guerre liés à l’Irak, mais n'avait jamais déployé de troupes de façon permanente sur le sol israélien.

Un porte-parole de l’EuCom s'est refusé à tout commentaire. Les officiers du MDA avaient fait référence au Département d'État américain, qui n'a pas fourni de commentaire vendredi.

Un porte-parole de l’armée israélienne a déclaré que les Forces de défense israéliennes bénéficiaient d’une coopération stratégique à long terme de avec toutes les divisions de l'armée américaine.

"Cette coopération est variée et survient sous de multiples formes, et il n'est pas dans nos habitudes de discuter des détails de nos activités bilatérales", at-il dit.

Néanmoins, dans de précédents entretiens, des responsables américains et israéliens avaient confirmé que le projet d’un déploiement à Bande X avait été approuvé en Juillet, d'abord par l’Amiral Mike Mullen, chef d'état-major interarmes américain et son homologue israélien, le Général Gabi Ashkenazi, et ensuite par le Secrétaire d’Etat à la Défense Robert Gates et le Ministre de la Défense israélien Ehud Barak.


Gagner des minutes de temps de réaction

Le radar sera relié à la Station au sol tactique commune américaine, qui reçoit et traite des données de menace transmises par les satellites du Système de Soutien à la Défense américain. Selon des sources américaines et israéliennes, JTAGS restera en Europe, mais l'essentiel de ses données sera envoyé vers le radar à bande X où il partagera l'information instantanément avec le système d’armement israélien Arrow.

Une fois opérationnel, le système commun américain et israélien devrait doubler, voire tripler la distance à laquelle Israël peut détecter, identifier et, à terme, intercepter des missiles iraniens, selon le lieutenant-Gen Henry Obering, directeur du MDA.

Au cours d'une visite en Israël en début du mois d'août, Obering a déclaré que le radar à Bande X pourrait ajouter de précieuses minutes au temps de réaction d’Israël pour répondre à des attaques de missiles.

"La menace des missiles iraniens est très réelle, et nous devons anticiper la menace ... C'est la raison pour laquelle nous travaillons d'arrache-pied avec tous nos alliés pour mettre en place des capacités anti-missiles les plus optimisées et efficaces", a déclaré Obering.

"Dans le cadre d'Israël, si nous pouvons amener le radar ici et le lier au système d’armement israélien Arrow, ils seront en mesure de lancer un moyen d’interception plus vite qu’ils auraient pu le faire avec un système autonome", at-il ajouté.

Le Général Ilan Biton des Forces de Réserves de l'armée de l'air israélienne, ancien commandant des Forces de Défense Aérienne de la nation n’a pas pu commenter les derniers développements liés au radar à bande X. Toutefois, il a dit que la brigade de défense des FAI établie au cours de son mandat de 2003 à 2006 a toujours démontré sa capacité à interagir avec les forces américaines.

"Nous avons énormément avancé sur de multiples niveaux et nous avons développé une coopération très impressionnante", a déclaré Biton le 22 septembre lors de la Conférence de Herzliya, en faisant référence aux exercices de défense aérienne bilatéraux Juniper Cobra en 2003 et au déploiement de batteries Patriot avant l'invasion de l'Irak. "Sur le plan humain, nous avons développé un langage commun et au niveau technique, nous avons mis en place des interfaces qui permettent à nos systèmes de se parler entre eux."

Le résultat final, selon Biton, c’est une capacité commune "à gérer les batailles, effectuer des debriefs et mettre en œuvre des corrections, le tout en temps réel."


Double message

Alors que des officiers aux affaires publiques américains se demandaient la semaine dernière, s’ils devaient divulguer publiquement le déploiement en Israël, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a continué, lors de l’Assemblée Générale des Nations unies réunie à New York, à défendre l'enrichissement nucléaire et le développement de missiles de son pays.

"Les activités (nucléaires) de l'Iran sont pacifiques", a déclaré Ahmadinejad le 23 septembre en ajoutant qu’en Israël, "le régime sioniste glissait définitivement vers l'effondrement."

Une source du gouvernement américain a déclaré que le déploiement du radar à bande X et d'autres actions d’alliance bilatérale enverraient des messages simultanés : «Tout d'abord, nous voulons faire remarquer à l'Iran que nous renforçons nos capacités dans l'ensemble de la région, et en particulier en Israël. Mais tout aussi important, nous disons aux Israéliens, "Calmez-vous, comportez-vous bien. Nous faisons tout notre possible pour nous tenir à vos côtés et renforcer vos défenses, car en ce moment, nous ne voulons pas que vous vous précipitiez vers une option militaire. "

Mais en Israël, la frustration augmente face à ce qui est carrément perçu comme un manque de détermination internationale pour mettre un terme à la course de l'Iran pour se doter d'armes nucléaires. Lors d'une réunion le 21 septembre du gouvernement israélien, un officier des renseignements de l’armée israélienne a indiqué que l'Iran accélérerait le rythme auquel il enrichissait l'uranium, et que Téhéran possédait déjà peut-être la moitié de la matière fissile nécessaire à la production de sa première ogive nucléaire.

Reflétant l’inquiétude israélienne concernant l'inefficacité des sanctions contre Téhéran, le Général Yossi Baidatz, le chef du Département de la Recherche des renseignements militaires, a indiqué, "Le front international contre l'Iran est faible et non uni, et ne met pas assez de pression sur le régime pour qu’il cesse son enrichissement d'uranium."

Selon des extraits choisis de la réunion d’information publiés par le bureau du Premier Ministre israélien, Baidatz a averti que l'Iran "se dirigeait à toute vitesse vers une bombe nucléaire."

"Les sanctions ont très peu d'influence et sont loin d'apporter une masse critique de pressions sur l'Iran", at-il ajouté.

Source : http://www.armytimes.com

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Armement israélien

Même date

28 septembre 2008