Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2138 fois

Israël -

Exercices militaires israéliens : simulation de guerre ou de force ?

Par

La septième légion de l'armée de l'occupation israélienne a effectué pendant cinq jours une nouvelle manÅ“uvre militaire dans le Golan syrien occupé, qui simule une guerre contre la Syrie ou le Liban. C'est la première fois de son histoire que l'armée sioniste procède à ce genre de manÅ“uvres en automne, à laquelle ont pris part plus de 400 véhicules militaires blindés.

Pour les médias israéliens, il s'agit d'un bond en avant au niveau des manÅ“uvres. "Le fait de faire ces exercices en automne motive les soldats à combattre dans des climats divers".

Le commandant de la septième légion, le colonel Jacob Bengo, a considéré que cette procédure perfectionne les compétences des soldats pour qu'ils puissent s'adapter à suivre les ordres de leurs commandants dans des zones de combats défavorables.

Pour sa part, le vice-commandant de cette légion a indiqué que "c'est la cinquième manÅ“uvre depuis la deuxième guerre au Liban, ce qui signifie que nous nous entrainons beaucoup", selon lui.

"Cette manÅ“uvre survient dans le cadre des signes envoyés à la Syrie, surtout après les dernières déclarations du président syrien Bachar elAssad sur son attachement au choix de la résistance", a pour sa part analysé la chaine de télévision israélienne.

Le spécialiste dans les affaires militaires Amir Shalom est allé dans le même sens. Selon lui, le choix de faire des exercices intensifs dans le plateau du Golan tout au long des trois dernières années n'est pas du hasard.

"De plus la question de maintenir les performances des soldats, il y a le facteur de dissuasion contre la Syrie, notamment après le discours du président syrien qui a insisté sur le fait que "la paix et l'occupation sont deux adversaires qui ne peuvent pas coexister", et que "le Golan occupé retournera en entier à la patrie, tout comme les territoires occupés jusqu'au 4 juin 1967, c'est une question insoumise à la négociation et à la concession".

Par ailleurs, réagissant aux propos du président syrien rapportés par la revue du peuple sur la disponibilité de l'armée syrienne de se sacrifier pour défendre la souveraineté et l'indépendance de sa patrie, le commandant de la septième légion israélienne a affirmé : "Par ces entrainements, nous voulons montrer à ceux qui nous observent que nous possédons une force militaire, et que nous avons une grande responsabilité de préserver cette force dissuasive".

Toutefois, l'expert stratégique israélien Hanan Shay a appelé à changer la théorie combative de l'armée israélienne, en entrainant l'armée à affronter des guérillas dotées d'un grand nombre de missiles, au lieu de simuler une guerre avec une armée régulière. "Il faut commencer par une guerre aérienne intensive et méthodique pour anéantir le danger des missiles avant de procéder à une invasion terrestre", selon sa propre analyse.

Source : Al Manar

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Armement israélien

Même auteur

Al Manar

Même date

4 décembre 2009