Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2203 fois

Liban -

Faut-il kidnapper un Français pour faire libérer Georges Ibrahim Abdallah ?

Par

Article paru sur Courrier International le 7 novembre 2014.

Deux articles parus le 6 novembre dans le quotidien Al-Akhbar (1) dont un signé par le directeur de la publication, Ibrahim Al-Amin, défendent l'idée de kidnapper des ressortissants français afin de les échanger contre Georges Ibrahim Abdallah, le militant libanais condamné à la réclusion à perpétuité pour son implication dans plusieurs assassinats de diplomates américains et israéliens. Il est détenu en France depuis trente ans.

Faut-il kidnapper un Français pour faire libérer Georges Ibrahim Abdallah ?

Soulignant les pressions américaines sur la France pour ne pas relâcher Abdallah, Bassam Al-Quntar conclut : "La justice française a manqué à sa mission. La France nous transmet le message que la seule façon d'obtenir la libération d'Abdallah est l'enlèvement d'un autre Peyrolles [en référence à Gilles Peyrolles, ancien directeur du centre culturel français à Tripoli (Liban) et fils de l'écrivain Gilles Perrault, enlevé au Liban en mars 1985 puis relâché après quelques mois]".

Dans son éditorial, lbrahim Al-Amin affirme : "Nombreux sont ceux qui aiment invoquer le 'troc' comme solution magique pour régler la question des otages. Aujourd’hui, nous avons affaire à [un autre] enlèvement révoltant, mais cette fois le kidnappeur est la France et l’otage est le combattant Georges Ibrahim Abdallah. Nous n’avons entendu personne en France s’opposer [à son maintien en détention]... Nous n’avons plus besoin de sit-in, de conférences ou de tribunaux. Autrement dit, nous avons besoin d’un échange de [prisonniers] qui aboutira à sa libération. Et nous embrasserons les mains de ceux qui organiseront un tel échange."


(1) http://www.al-akhbar.com/sites/default/files/pdfs/20141106/alakhbar20141106.pdf

Source : Courrier International

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Liban

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Courrier International

Même date

26 novembre 2014